Votre panier est vide  Votre compte

Le véritable maître

655 65 65

Le véritable maître n'attend plus rien de personne, il ne cherche plus d'élèves, ni à enseigner. Il a juste compris que la seule chose à faire, c'est de ne rien faire. Ne cherche plus à plaire ou déplaire, ne cherche plus la vérité, et cela, quelle que soit la vérité. Il n'est plus à savoir ce qui est important ou pas, ce qui est bien ou pas, il est juste à vivre cet ici et maintenant avec lui-même, avec tout ce qui compose la réalité, il a compris que tout est son reflet et miroir, que tout a sa raison d'être. Il a compris qu'en ne faisant rien, qu'en ne condamnant rien, qu'en ne critiquant rien, qu'en ne jugeant point, il est l'être le plus heureux, l'être le plus paisible qui soit, l'être qui n'est plus le personnage, mais bien la lumière de l'amour, car il aime tout comme lui-même. Il a compris que l'amour ne juge point, ni ne condamne, aime sans attente, dans l'acceptation, dans l’accueil, dans le respect de toute chose, de toute conscience, de toute dimension, de toute fréquence, de toute vie. Il a compris que seule la lumière de l'amour transcende tout et est le moteur de l'évolution, car la lumière de l'amour ne connaît pas le temps, tout a un commencement, tout a un achèvement. Voilà pourquoi tout est accompli. L'être sait que pour acquérir la connaissance, il y a eu un commencement et un aboutissement. Chacun est libre de croire ce qu'il veut, cela fait partie du cheminement, croire fait partie de l'apprentissage pour en tirer l'expérience. Lorsque l'être arrête de croire, c'est qu'il a trouvé en son propre temple, il n'a plus ce besoin, car il est la lumière. Il se contente de partager cette lumière, sans être dans l'attente, car il sait que tout a sa raison d'être. 

Ce qui est merveilleux, c'est que chacun est libre d'être ce qu'il croit être, libre de dire ce qu'il veut, tout a sa raison d'être, chacun vit sa propre réalité. Cela s'appelle action et réaction. Quoi qu'il en soit, quoi que l'on dise, cela a une répercussion. Devrait-on donner de l'importance à tout cela, à toute cette agitation. Qu'est-ce qui est le plus important ? Vivre son instant présent, être en paix avec soi-même, accepter et accueillir tout ce qui compose notre réalité, elle a le droit de vivre son propre apprentissage et évolution. La lumière dérange, elle a toujours dérangé celui qui n'a pas atteint cette maturité. La lumière dévoile, met tout en clarté, l'être qui est dans ses croyances, blessures et peurs, se trouve être confronté à cette ombre de lui-même. Sa souffrance vient du fait qu'il a de la difficulté à lâcher prise, d'être en paix avec tout ce qui est.

Par Régis Raphaël Violette
 

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l'auteur Régis Violette, http://justeetre.blogspot.ca/

Maître enseignement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau