Votre panier est vide  Votre compte

Blog


En aucun cas, le contenu ne doit remplacer l'avis, le diagnostic ou le traitement médical d'un professionnel de la santé.

Toute utilisation du matériel fourni dans les cours ou la documentation est à l’entière discrétion et sous la responsabilité unique de l’étudiant qui en assume la responsabilité.

Ces méthodes et enseignements n'ont pas vocation à se substituer à quelque traitement médical quelqu'il soit.

Il est indispensable de suivre les ordonnances du médecin et de prendre les médicaments prescrits par les autorités médicales officielles.

Vous pouvez partager les textes de ce blog en nous citant.

Utilisez toujours votre intuition quant aux contenus de ces pages, si vous ne le "sentez pas", alors ce n'est pas bon pour vous.

Widgecolo propulsé par France-bio

Ce que nous révèlent nos actes manqués

Reflexion

Ce que nous révèlent nos actes manqués
Oublis, erreurs, ommissions, quand nos gestes font des lapsus



Quand notre inconscient nous joue des tours... ou plutôt tente de communiquer avec nous. Clés pour comprendre nos actes manqués, nos maladresses et nos méprises !

A nos actes manqués... cette chanson de Goldman a eu le mérite de faire connaitre ce concept que nous expérimentons tous fréquemment dans notre vie : nos actes manqués sont le fruit du refoulement.

Mais après tout, pourquoi se préoccuper de ces actes qui nous empoisonnent l'existence, pourquoi ne pas les oublier ?

Cela ne serait que les renforcer : si nous commettons des actes manqués, c'est qu'une partie de nous tente de communiquer avec une autre partie de nous-mêmes... mode d'emploi pour mieux nous comprendre !
Qu'est-ce que le refoulement ? Comment se manifeste-t-il dans ma vie ?

Le refoulement est un concept expliqué par le père de la psychanalyse, Freud. Pour lui, le refoulement consiste à repousser, à maintenir dans l'inconscient des représentations qui sont liées à nos pulsions. Freud ajoute que si nous ne refoulions pas ces pulsions dans notre inconscient, elles rentreraient en conflit avec nos idéaux et nos valeurs.

Mais la limite de cette théorie est que l'inconscient n'est pas uniquement un lieu terrible où cohabitent toutes nos pulsions, en attendant de s'imposer à notre partie consciente : l'inconscient est aussi une partie de moi qui, comme le conscient, a ses zones d'ombres et de lumière. Il peut être dès lors important d'aller explorer cet inconscient pour apprendre à mieux gérer nos pulsions au lieu de les diaboliser et de les tenir à distance.

Nos actes manqués ? Quelques exemples au quotidien de ces lapsus comportementaux


Qui n'a jamais oublié un nom, commis une méprise, envoyé une lettre sans adresse, perdu un objet qu'il ne désirait pas rendre à son légitime propriétaire... Freud, dans son ouvrage très accessible qu'est Psychopathologie de la vie quotidienne, nous donne de nombreux exemples de ces actes manqués qui sont un petit peu comme un lapsus au niveau de nos gestes.

Il nous explique que nos actes manqués révèlent tout simplement les véritables intentions cachées que nous avons, et qui ne sont pas forcément avouables pour notre conscient. Un exemple tout simple cité par Freud : une jeune fille désirant manger seule sa boite de biscuits, sommée de les partager avec une autre, elle ne retrouve pas la boite de biscuits en question, qu’elle a « sans s’en rendre compte » enfermée à clé dans une armoire…

Nos actes symptomatiques ou accidentels expriment donc une intention que nous avons mais que nous ne pouvons pas exprimer au niveau conscient. La lecture symbolique de nos actes manqués nous en apprendra donc beaucoup sur... nous-mêmes. Ainsi, Freud cite le cas de la jeune épousée malheureuse qui perd son alliance. Ou encore, d'une personne qui envoie à contre-coeur une lettre sans adresse, cette lettre lui est retournée, l’auteur la réexpédie en oubliant cette fois de l’affranchir.
Explorer l'inconscient : comment transformer nos actes manqués en actes réussis?

Nous l'avons bien compris : loin d'être un malicieux lutin qui n'est là que pour nous embêter ou encore loin d'être une abime à pulsions terribles tapies au plus profond de nous, notre inconscient nous révèle aussi des motivations, des aspirations, des désirs profonds que nous n'entendons pas au niveau conscient.

Il est important de comprendre que ces actes manqués ne surviennent pas parce que nous sommes fatigués, ou que nous sommes inattentifs : ils manifestent une motivation inconsciente, un désir refoulé, ils traduisent un conflit intérieur à l'intime de notre être. En apprenant à les lire, à les décoder, à les écouter, nous pouvons donc transformer nos actes manqués en actes réussis.

Une chose est certaine : si nous rétablissons la communication avec cette partie inconsciente de nous-mêmes, ces actes manqués n'auront plus lieu d'être ! Vous n'avez plus envie de perdre vos clés au moment X, de commettre des oublis ou des bévues, des lapsus intempestifs ? Rétablissez la communication avec cette partie intime de vous qu'est l'inconscient.

Freud, Psychopathologie de la vie quotidienne, Petite bibliothèque Payot, 2004.

Changer sa vie avec la Physique Quantique et la Spiritualité

  Changer sa vie avec la Physique Quantique et la Spiritualité

 

Groupe méditation ligmincha

Bonjour,
Un groupe de pratique suivant les enseignements de Tenzin Wangyal Rinpoche
va se mettre en place.
Nous ne tenons pas à réglementer ce groupe mais nous souhaitons avec votre aide
qu'un cadre clair soit mis en place, en respect des vœux de Rinpoche, de sa vision d'avenir et de son souci de cohésion entre les sanghas internationales.

Ce groupe sera un cercle de pratiquants s'entraînant ensemble avec une vision commune, en respect avec les consignes de Rinpoche.
La pratique en groupe est puissante puisqu'elle apporte à chacun un soutien précieux.

 

 

http://ligmincha.fr/fr/

 

Twr70b

Le véritable maître

655 65 65

Le véritable maître n'attend plus rien de personne, il ne cherche plus d'élèves, ni à enseigner. Il a juste compris que la seule chose à faire, c'est de ne rien faire. Ne cherche plus à plaire ou déplaire, ne cherche plus la vérité, et cela, quelle que soit la vérité. Il n'est plus à savoir ce qui est important ou pas, ce qui est bien ou pas, il est juste à vivre cet ici et maintenant avec lui-même, avec tout ce qui compose la réalité, il a compris que tout est son reflet et miroir, que tout a sa raison d'être. Il a compris qu'en ne faisant rien, qu'en ne condamnant rien, qu'en ne critiquant rien, qu'en ne jugeant point, il est l'être le plus heureux, l'être le plus paisible qui soit, l'être qui n'est plus le personnage, mais bien la lumière de l'amour, car il aime tout comme lui-même. Il a compris que l'amour ne juge point, ni ne condamne, aime sans attente, dans l'acceptation, dans l’accueil, dans le respect de toute chose, de toute conscience, de toute dimension, de toute fréquence, de toute vie. Il a compris que seule la lumière de l'amour transcende tout et est le moteur de l'évolution, car la lumière de l'amour ne connaît pas le temps, tout a un commencement, tout a un achèvement. Voilà pourquoi tout est accompli. L'être sait que pour acquérir la connaissance, il y a eu un commencement et un aboutissement. Chacun est libre de croire ce qu'il veut, cela fait partie du cheminement, croire fait partie de l'apprentissage pour en tirer l'expérience. Lorsque l'être arrête de croire, c'est qu'il a trouvé en son propre temple, il n'a plus ce besoin, car il est la lumière. Il se contente de partager cette lumière, sans être dans l'attente, car il sait que tout a sa raison d'être. 

Ce qui est merveilleux, c'est que chacun est libre d'être ce qu'il croit être, libre de dire ce qu'il veut, tout a sa raison d'être, chacun vit sa propre réalité. Cela s'appelle action et réaction. Quoi qu'il en soit, quoi que l'on dise, cela a une répercussion. Devrait-on donner de l'importance à tout cela, à toute cette agitation. Qu'est-ce qui est le plus important ? Vivre son instant présent, être en paix avec soi-même, accepter et accueillir tout ce qui compose notre réalité, elle a le droit de vivre son propre apprentissage et évolution. La lumière dérange, elle a toujours dérangé celui qui n'a pas atteint cette maturité. La lumière dévoile, met tout en clarté, l'être qui est dans ses croyances, blessures et peurs, se trouve être confronté à cette ombre de lui-même. Sa souffrance vient du fait qu'il a de la difficulté à lâcher prise, d'être en paix avec tout ce qui est.

Par Régis Raphaël Violette
 

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l'auteur Régis Violette, http://justeetre.blogspot.ca/

Rencontre REIKI juin 2016

2979395nm527kc0fd

 

C'est avec plaisir que nous nous retrouverons le 25 juin de cette année 2016, à Tréclun pour une journée échange.

Comme d'habitude, rendez-vous vers 10h, avec un plat salé, sucré et/ou ce que vous voulez  :)

Veuillez noter vos noms en commentaire, afin que nous puissions savoir le nombre de participants.

Nous aimerions cette journée placée sous le signe de l'échange, donc, si vous avez un talent, un don,

une profession à nous faire partager c'est avec plaisir que nous vous invitons au cours

de cette journée à tout nous "expliquer " ...

Merci.

Au plaisir de se retrouver et de partager!

"Certaines personnes m'ont contacté en message pour m'informer de leurs présences, donc, ne vous inquiètez pas si il n'y a pas bcp de réponses en commentaires."

 

 

C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive

C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive

petit prince

J’observe la vie avec tranquillité, désactivant les peurs, les égoïsmes et les idées négatives qui retardent mon chemin. Mon esprit est ouvert à toutes les choses positives. Je n’attends rien, mais j’attends tout. Parce qu’au final, tout finit par arriver.

«C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive«, avez-vous déjà entendu ce genre de phrase ? Il est curieux d’analyser les réalités simples qui se cachent derrière ces phrases ou ces expressions de la psychologie populaire.

Il est fort probable que plus d’une personne pense que cette idée de «ne rien attendre» renferme une certaine attitude défaitiste de quelqu’un qui se laisse porter par les ficelles des autres et par la force des circonstances.

Cependant, c’est tout le contraire. Ne rien attendre et laisser les choses se produire quand elles doivent arriver, c’est agir avec équilibre, ouverture et permissivité intérieure.

Jour après jour, nous accumulons généralement de nombreuses attitudes et pensées limitantes, et nous le faisons pratiquement sans même nous en rendre compte…

“Je ne vais pas lui proposer cela car il va me dire non”. “Mieux vaut que j’essaye un autre jour parce que je vais échouer c’est certain”, “Avec moi ce genre de choses ne se passent jamais bien, alors si c’est pour que ça se passe mal, autant ne même pas essayer…”.

Parfois, nous nous mettons des obstacles sur notre chemin pour empêcher les choses de se produire. Nous devons être ouverts, ouverts d’esprit et de cœur. Voici quelques conseils.

Éliminer les attitudes limitantes

Commençons par une petite réflexion : si nous ne sommes pas conscients de nos propres attitudes limitantes, nous ne pourrons jamais faire tomber ces murs qui empêchent les choses de se produire.

Pour se rendre compte de toutes ces choses qui «logent» dans notre intérieur, qui nous coupent les ailes dans notre développement et qui réduisent une partie de notre bonheur, nous devons comprendre d’où viennent les attitudes limitantes :

-Notre éducation

Une grande partie de ce que nous sommes aujourd’hui provient de toutes ces étapes préalables dans lesquelles nous avons construit un lien avec notre père, notre mère, notre grand-père, notre grand-mère et nos frères et sœurs.

Si ces derniers ne nous offraient pas de sécurité, s’ils critiquaient nos pensées et nos idées, s’ils nous surprotégeaient ou qu’ils ne nous démontraient pas d’affection, tout cela a laissé des traces en nous.

Il est fort probable qu’en gagnant de la maturité, vous essayerez de changer en vous la plupart de ces attitudes limitantes.

Les échos d’une enfance traumatique ont généralement pour habitude de nous limiter dans de nombreux aspects.

Ne laissez pas cela se produire. N’arrêtez jamais de faire confiance aux autres et encore moins au fait que tout finira par arriver.

-Les expériences négatives mal gérées

La vie n’est pas toujours facile, et selon l’attitude et les stratégies personnelles avec lesquelles nous affrontons les choses, nous obtiendrons tel ou tel apprentissage.

Si votre moitié vous délaisse, ne faîtes jamais l’erreur de penser que vous ne méritez pas d’être aimé.

Affrontez cette douleur avec force, avancez en gardant la tête haute et ouvrez vos espoirs à la vie en osant de nouveau aimer et en acceptant de vous laisser aimer.

Si vous échouez dans un projet, ne baissez pas les bras, et ne vous mettez pas en tête des idées telles que celles qui visent à vous faire croire que vous n’êtes pas capable d’y arriver.

Restructurez vos pensées, apprenez de vos erreurs, tirez des leçons et concentrez-vous de nouveau vers ce but.

Parfois, la plupart de ces attitudes limitantes font partie de notre propre personnalité, de nos indécisions, de nos peurs, et du fait que nous fermions des portes sans même nous en rendre compte parce qu’on préfère rester bien tranquille dans notre «cercle de sécurité».

La vie c’est avancer chaque jour un peu plus loin de sa zone de confort. C’est là-bas que les choses se produisent et que tout arrive.

S’autoriser à ne rien attendre mais à rêver un peu

Il ne s’agit pas de plus rien attendre du tout, mais de restructurer un peu notre attitude envers la vie, envers nous-mêmes, en autorisant les choses à se produire.

Voici comment :

– Évitez la «vision du tunnel». Nous l’avons tous déjà vécu au moins une fois. Ce sont ces moments dans lesquels nous nous focalisons sur quelque chose de concret, en perdant la capacité de voir ce qu’il se passe autour de nous.

Il se peut que certains jours vous pensiez que rien n’a de solution, que les choses sont «comme elles sont» et qu’il n’y a pas de remède à l’inévitable.

Désactivez ce genre de pensées. Attention, il ne faut pas non plus adopter un «positivisme aveugle» qui créerait de faux espoirs.

Prenez l’air, n’attendez rien mais gardez votre esprit ouvert en observant tout ce qui vous entoure, et laissez-vous porter avec espoir et tranquillité.

– Laissez de côté ce que vous ressentez et pensez plutôt à ce dont vous avez besoin. Parfois, les sentiments nous aveuglent et nous empêchent de voir clair.

Il y a des moments où l’amour, par exemple, même s’il nous cause du malheur, il nous enchaine à une relation de laquelle nous ne voulons pas nous «détacher».

Au lieu de vous laisser envahir par vos émotions, demandez-vous plutôt de quoi vous avez besoin. Avez-vous besoin de liberté ? Avez-vous besoin d’être vous-même ? Autorisez-vous à être heureux de nouveau. Au final, tout finit par arriver, c’est promis.

Notre attitude envers la vie doit toujours être ouverte, tranquille et sûre.

Soyez toujours certain de vos priorités au quotidien et les choses s’enchaineront comme elles étaient censées le faire. À votre rythme.

http://nospensees.fr/cest-nattends-plus-rien-arrive/

Un magnifique film d'animation

J’ai beaucoup de plaisir à vous faire découvrir ce magnifique film d’animation intitulé « Soar ».

Il encouragera les enfants (et les adultes) à suivre leurs rêves et leurs idées, à croire en eux et à persévérer.

Magique.

 

https://vimeo.com/alycetzue/soarfilm

Le Fonctionnement de la Synchronicité

Les informations ci-dessous sont gratuites. Vous pouvez les imprimer, les copier et les distribuer comme bon vous semble. Cependant, l’auteur interdit la vente sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Channelling présenté en Caroline du Nord, USA, le 24 août 2013
Ce texte est adapté au lectorat, car l’ambiance ou l’énergie d’une canalisation en direct est différente.
NDIT – Je place les notes de Lee entre les ( ), et les miennes entre les [ ]
 

Kryeon canalisé par Lee Caroll

 

Kryeon,

Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Une fois de plus mon partenaire fait un pas de côté. Nous avons déjà décrit comment l’acte de canaliser est un processus qui respecte l’Être Humain. Ce processus utilise un portail biologique multidimensionnel appelé glande pinéale, et permet à ce qui est la source créatrice intérieure de se déployer. C’est le « channelling ».

Canaliser est à la disposition de l’humanité et l’a toujours été. Dans cette nouvelle énergie, cependant, c’est disponible pour une toute nouvelle information, une nouvelle pensée, et de nouveaux processus qui viennent à votre rencontre.

Avant que nous commencions le message ou tout ce qui va être enseigné, je voudrais poser une question : « Est-il possible qu’il y ait une source intelligente dans votre univers, dans votre galaxie, qui a aidé à organiser ce que vous voyez ici aujourd’hui ? Est-il possible qu’il y ait un plan bienveillant pour l’Être Humain, parce que l’Homme fait partie de cette source créatrice ? Est-il possible que vous ne soyez jamais seul ? Est-il possible que la famille soit un peu différente de ce que vous pensez ? C’est peut-être encore plus important que vous ne le pensez ? Est-il possible que l’intégralité du message que je m’apprête à vous donner soit exacte, vrai, réel, et venant d’une source qui est à l’extérieur de votre corps et à l’extérieur de votre réalité ? »

Il a fallu longtemps à mon partenaire (Lee) pour comprendre qu’il n’y a pas de piège ici. Il lui a fallu beaucoup de temps parce que, selon la boîte de « réalité » créée par le mental dont il venait, cela allait se révéler être faux et il allait y avoir des conséquences négatives suite à ce qu’il faisait. « Dieu ne parle pas aux Êtres Humains de cette façon », c’est ce que beaucoup ont dit. « C’est un piège qui vient de l’obscurité de la planète, cette obscurité veut envahir et capturer votre âme », c’est ce que beaucoup ont dit. Toutefois, il a rapidement appris qu’à chaque fois qu’il ouvrait sa glande pinéale, il devenait un portail pour l’amour de Dieu. C’est tout ce qu’il a reçu dans un premier temps. C’était pur – la chose la plus pure qu’il ait jamais vécu – et c’était constant, toujours pareil. Cet amour n’a jamais été entaché, jamais déformé, et n’a jamais dit à un Humain de faire quelque chose qui ne soit pas intègre. Il a toujours été plein d’encouragement, bienveillant et il représentait la véritable famille spirituelle. Cela n’a jamais changé en 23 ans.

C’est la façon dont ça devrait être, chers Êtres Humains, et si vous avez besoin d’une sorte de preuve que cela est vrai, peut-être, peut-être seulement, pourriez-vous ouvrir cette partie de votre cœur que vous avez la possibilité d’ouvrir, et faire une déclaration : « Je voudrais ressentir quelque chose. Je voudrais une validation, à l’intérieur de mes cellules, me disant que c’est correct et vrai. » À ce moment-là, il se pourrait bien que vous commenciez à ressentir les frissons que vous pouvez recevoir seulement lorsque vous savez que la vérité est en train d’être révélée. La vérité est simple : je te connais, je connais tes nombreuses vies, je sais ce que tu ressens, âme ancienne. Tu es connue de moi. Je te vois maintenant.

Nous avons fait tant de choses ensemble, et pourtant vous n’avez jamais vu mon visage ou mon vrai nom. Je suis avec vous tout le temps, au sein d’un entourage qui peut se compter en trillions. Nous sommes avec vous dans les moments les plus difficiles, dans les larmes, la douleur et, oui, aussi lors de la célébration de ces moments où vous choisissez de porter un toast à la victoire. Parfois, cette victoire est la santé, et parfois ce sont des solutions concernant des problèmes que vous avez trimbalés toute votre vie. Nous savons qui vous êtes. Vous n’êtes jamais seuls.

Le système

Il s’agit d’un système que mon partenaire enseigne lors de ces réunions, depuis des années. C’est un système que nous avons mentionné dans d’innombrables messages, et nous ne lui avons jamais vraiment consacré une canalisation entière, de la façon dont nous le faisons aujourd’hui. C’est un système que la plupart d’entre vous ne savent même pas comment utiliser, mais cependant, certains d’entre vous l’utilisent tout le temps. Simplement, vous ne savez pas quand vous l’utilisez, car ça ne correspond pas à ce que vous avez appris.

Ce message va traiter de la façon dont la synchronicité fonctionne, et nous allons le sous-titrer « la disparition de la courbe en forme de cloche » ! [NDIT – dans ce contexte = ce qui obéit à la loi normale] (Rire de Kryeon) Quand quelque chose de bon vous arrive, il arrive que vos amis autour de vous disent : « Quelle personne chanceuse tu es ! Quelles étaient les chances que cela t’arrive ? » Quand vous vivez une situation difficile, ce qui est courant dans le monde humain, comme de la chirurgie, et que vous en sortez avec des résultats positifs au-delà des attentes, il se peut que vos amis s’écrient à nouveau : « Quelle personne chanceuse tu es ! » Puis d’une façon ou d’une autre vous continuez à avoir de « la chance » encore et encore.

Peut-être qu’en vous rendant quelque part vous rencontrez accidentellement la bonne personne qui connaît quelqu’un qui a juste la bonne information que vous recherchez. Ce qui vous amène à vous retrouver avec exactement ce que vous vouliez. Quelles sont les chances que cela arrive ? Vos amis sont stupéfaits, diront « Quelle personne incroyablement chanceuse tu es ! » C’est tout ce qu’un Être Humain peut dire, car il n’y a tout simplement pas d’autre explication, dans sa réalité. L’idée qu’il vous soit effectivement possible d’infléchir la courbe en forme de cloche de la moyenne et, par chance, en utilisant un système disponible, ne leur viendra jamais à l’esprit.

Les Humains ne voient pas la structure de la synchronicité. Elle ne fait partie d’aucun des systèmes qu’ils utilisent. Ils croient que c’est tout simplement de la chance. La seule structure qu’ils utilisent est l’établissement d’objectifs, la planification et les systèmes prospectifs. Ce n’est qu’ainsi que l’Être Humain croit pouvoir contrôler sa vie. En effet, c’est la seule façon pour un Être Humain d’accomplir les choses d’une manière linéaire, afin d’arriver à un objectif prédéfini. Dans ce système linéaire, peu importe quel type de processus vous avez étudié, et qui va vous mener de A à B, il doit y avoir un but. Certains d’entre vous prennent ces objectifs et les collent sur le réfrigérateur, afin de les voir tous les jours. Il s’agit d’un processus linéaire pour un Être Humain linéaire, et il est bien connu.

Si je vous disais qu’il y a un processus qui n’est pas linéaire et qui n’a que des objectifs conceptuels ? Un objectif conceptuel qui dit : « Mon Dieu, mets-moi au bon endroit, même si je ne sais pas où c’est. Cher Dieu, quand tu fais cela, rends-le confortable pour moi et aide-moi à en voir le sens. Fais que ce soit facile, apporte-moi les bonnes situations et les synchronicités pour me mettre dans cet endroit que je ne connais pas. » Que diriez-vous ?

Si vous faisiez cette déclaration à quelqu’un dans la rue, ils diraient probablement que vous devez faire partie du « Nouvel Âge ». Ils vous voient comme stupide, flottant çà et là, sans but, espérant que l’Univers vous montrera le chemin d’une façon ou d’une autre. Ils rient. Mais l’Être Humain qui commence à utiliser la synchronicité comme chemin de vie est simplement en train de changer sa boîte de croyance pour y inclure quelque chose qui est accessible à tous, mais qui n’est pas en 3D. En fait, certains d’entre vous utilisent ce procédé depuis longtemps, mais vous n’en êtes tout simplement pas conscients.

La vérité sur le pouvoir de la Synchronicité

Donc, la canalisation d’aujourd’hui concerne le pouvoir de la synchronicité et la vérité à son sujet. À présent vous savez ce que c’est, donc nous allons discuter d’où elle vient, qui est impliqué dans cela, et ce que vous pouvez accomplir, pour faire en sorte que ça se produise pour vous. L’Être Humain crée la synchronicité avec l’intention et la foi. C’est comme ça que cela commence.

Maintenant, l’élément suivant vient de mon partenaire qui aime beaucoup parler de l’Ange du parking. (Rires) C’est l’exemple qu’il utilise, donc nous allons faire de même. Beaucoup de Travailleurs de la Lumière aiment utiliser ce qu’ils conçoivent comme un ange spécial, ayant le pouvoir de superviser un parking géant pour voir qui se retire et où ça a lieu. L’idée est que l’Être Humain va alors demander à l’ange du parking de l’aider à guider sa voiture pour trouver une bonne place de parking. Maintenant, il ne s’agit pas ici de prévoir et d’anticiper, n’est-ce pas ? C’est un concept différent, un concept qui a vous a placé, vous-même, ou un ange qui devient vos yeux, bien au-dessus du parking pour voir les paramètres de tout l’ensemble et ce qui s’y passe. Voir ce qui était possible, afin qu’ensuite, en 3D, vous puissiez conduire votre automobile et arriver lorsque quelqu’un se retire, et ça marche ! Ça fonctionne réellement. Encore et encore, ça fonctionne. Cela fonctionne parce que c’est la définition de la synchronicité. Il n’y a pas de planification du futur, mais plutôt un concept dans lequel vous croyez, qui nécessite un aperçu de la situation que vous ne pouvez pas résoudre en 3D. La plupart des gens tournent dans le parking, en comptant sur la chance.

Maintenant, je ne peux pas terminer cette discussion sur l’ange du parking sans vous donner le reste de l’histoire que mon partenaire exige. Il n’existe pas d’ange du stationnement ! C’est vous qui attribuez ou donnez votre pouvoir à une créature mythologique, debout sur votre voiture, avec un P sur sa poitrine. (Rires).

Les Êtres Humains sont très bons pour cela. Ils ne croient pas qu’ils peuvent le faire, mais ils croient que des puissances angéliques peuvent le faire. Par conséquent, ils cèdent leur pouvoir à une entité dite supérieure. Cependant, c’est vous qui le faites, chers Êtres Humains ! C’est vous qui trouvez cet endroit de stationnement, mais vous ne le croyez tout simplement pas.

Maintenant, transposons cet exemple à un niveau plus vaste, c’est-à-dire à l’échelle de la vie et de l’existence. Ici, vous vous trouvez dans une situation où vous souhaitez vous rendre, dans une zone que vous ne connaissez pas. Tout ce que vous voulez faire est vous garer. Se garer est une métaphore signifiant mettre le véhicule d’un Être Humain dans un endroit approprié pour votre vie, où que ce puisse être. Il vous y mène, de sorte que vous puissiez ensuite passer à autre chose avec ce pour quoi vous êtes venus. C’est cela, la métaphore.

Les Humains ont une idée de là où cela pourrait être. Il vous est normal de construire des objectifs et des attentes. Les Humains disent : « Je veux écrire un livre, je veux créer un centre de guérison. J’ai ceci, et je veux avoir cela. » C’est absolument normal. Alors, ma question suivante est celle-ci : « Êtes-vous OK, même si ce que vous recevez n’est pas ce que vous imaginez ? » Est-ce que c’est OK si c’est mieux ? Est-ce que c’est OK si ça correspond à l’Akash pour lequel vous êtes venus, ou aux talents que vous avez peut-être et dont vous n’êtes même pas conscients ? » C’est la première étape, celle d’avoir l’intention de créer la synchronicité dans votre vie, afin de vous amener à un endroit qui correspond à une capacité invisible.

Lorsque vous avez utilisé l’ange du stationnement, lui avez-vous précisé l’endroit où était votre voiture ? Non. Vous avez dit ou pensé : « Peu importe où elle est ! » Donc, le but était conceptuel, pas spécifique. C’est tout ce dont il s’agit.

Le fonctionnement de la 3D

Voici comment fonctionne la synchronicité. Vous venez à une réunion comme celle-ci et vous rencontrez une personne pour la première fois. Vous la rencontrez peut-être dans un coin éloigné ou dans un couloir. Vous commencez à parler avec elle et vous découvrez que vous avez des intérêts communs. Souvent, ce sont des informations dont vous avez besoin, ou bien, vous avez quelque chose dont elle a besoin, et vous vous quittez avec une connexion que vous n’attendiez pas. Puis la connexion aboutit à autre chose, car elle connaît des gens que vous ne connaissez pas et vice versa. Plus tard, il se peut que vous les appeliez ou que vous les rencontriez. Puis, en dehors de ce que vous aviez pensé au départ, peut-être allez-vous vous retrouver à travailler dans un domaine où vous ne vous attendiez pas à travailler, un domaine qui correspond à beaucoup de choses que vous vouliez à l’origine.

Parfois, vous arrivez sans aucune attente, mais vous rencontrez une ou un partenaire de vie ! Cela se produit encore et encore, pour beaucoup, parce que ces personnes décident de venir à l’endroit où est la famille. Maintes et maintes fois, les Êtres Humains se sont résignés à être seuls dans la vie. Puis ils viennent à une réunion d’esprits semblables et ils vont trouver quelqu’un qui leur convient. La vie est en changement perpétuel. Il y a parfois de la romance et de la synchronicité. Même si vous ne l’aviez pas planifié ! Voyez-vous la différence ?

Que fait une personne humaine qui sort de chez elle et se met en route pour cette réunion ? Elle arrive et passe un super moment, mais pendant tout ce temps, elle est ouverte à la synchronicité. Elle se dit, intuitivement ou non : « Cher Esprit, si je suis supposée rencontrer la personne appropriée, alors envoie-moi des signaux par le biais de mon intuition, afin que je sois en mesure d’en prendre conscience. » Voyez-vous la différence ? La synchronicité projette des concepts que vous ne pouvez pas définir.

Je suis assis dans une salle d’âmes anciennes, et au moins un quart d’entre vous savent exactement de quoi je parle. Vous êtes ici à cause de cela. Une personne vous a montré quelque chose qui vous a peut-être fait voir les choses différemment. Cela ne vous a pas endoctriné, n’est-ce pas ? Ça vous a seulement amené à regarder. Pouvez-vous mettre un prix là-dessus ? Cela vous a amené à regarder dans un endroit qui vous a montré que vous êtes divinement construits, et qu’il y a peut-être quelque chose en plus, dans votre biologie, quelque chose appelé le sens inné. Votre sens ou don inné est l’intelligence de votre corps physique qui sait ce que vous êtes. Il travaille avec l’Être Humain à chaque fois qu’on lui demande. C’est une conscience au sein de la conscience, et il vous connecte avec la synchronicité. Il le fait bien au-delà des lois de la moyenne et bien au-delà de la courbe en forme de cloche. Donc, je vous ai donné le scénario qui peut se produire à maintes reprises, lors de réunions de ce genre, dans des petits et grands rassemblements. Maintenant, parlons un peu de son fonctionnement. Ce sont des choses que nous avons rarement abordées, et jamais dans une canalisation comme celle-ci. Mais d’abord, nous devons parler de la majesté de l’Être Humain.

Il n’y a pas si longtemps, nous vous avons présenté un message appelé « Les neuf énergies de l’Être Humain ». C’est ce que je souhaite que mon partenaire commence à enseigner bientôt. C’est ésotérique et complexe, mais c’est le moment approprié. Il y a des parties conceptuelles de ces neuf attributs qui vont au-delà de ce que l’Être Humain est habitué à entendre. Voilà l’un d’eux.

L’Être Humain fait partie de la Source Créatrice des Univers

Si c’est une vérité indéniable, vous comprendrez que, logiquement ou d’une autre manière, votre âme est immense, et, seule une partie de votre propre divinité est à l’intérieur de votre biologie 3D. Si toute cette énergie était dans votre corps, vous disparaîtriez ! Vous vous transformeriez en pure lumière, avec plus de puissance que tous les maîtres de l’humanité. Vous auriez ce qu’Élie a vécu, le seul Être Humain à avoir jamais « vraiment » ascensionné, tandis qu’un autre le regardait et consignait cela. Selon son récit, Élie s’est volatilisé parce que la puissance de Dieu ne peut pas vivre dans l’Être Humain ayant une pleine puissance ou connaissance de QUI et de CE qu’il Est. Comprenez-vous ? Si vous comprenez cela, vous comprendrez que vous ne faites l’expérience que d’une petite partie de la Déesse ou du Dieu qui est en vous, de la Source Créatrice qui est dans votre corps physique. Donc, voilà qui soulève une autre question : « Où est le reste de votre Soi-spirituel ? » Il est avec moi. Il est de l’autre côté du voile, et il fait partie de la Source Créatrice. Il n’a jamais quitté les lieux.

Maintenant, voici ce qui est difficile pour votre perception, dans votre boîte 3D. Vous trimballez une identité corporelle qui est singulière. Nous avons déjà dit que vous n’êtes pas du tout singulières ou singuliers. Au lieu de cela, vous faites partie d’un groupe très important qui est, à la fois, Déesse-Dieu ou Dieu-Déesse, ou les deux, selon votre choix. Lorsque vous arrivez sur terre, une partie de vous se sépare et devient corporelle ou physique. Il a un corps, avec un visage, et c’est ainsi que vous voyez les choses. Mais le reste de vous – qui est toujours vous – reste avec votre corps de lumière, votre divinité intérieure.

Permettez-moi de vous révéler une vérité. Vous êtes des êtres multidimensionnels et une partie de vous est de l’autre côté du voile. Habituez-vous à cela. Votre âme n’est pas séparée, mais en 3D, elle a l’air de l’être. Il n’y a pas une âme quelque part, avec votre visage sur elle de l’autre côté du voile, tapant du pied en attendant que le reste d’elle-même revienne à la maison. Vous êtes toujours ensemble.

Cependant, il y a des Êtres Humains qui croient en cette séparation, car tout ce qu’ils peuvent faire, c’est de projeter leur linéarité sur la majesté de Dieu. Nous en avons aussi parlé. Alors, habituez-vous au fait qu’il y a un Dieu quantique et un Être Humain linéaire, et vous ne pouvez pas facilement les mettre ensemble dans votre mental. La vérité, c’est que vous faites partie de la soupe sacrée de Dieu. Ces parties sacrées veillent sur vous et sont toujours disponibles, toujours disponibles. Tout comme l’ange du stationnement, les parties de votre âme voient tout. Imaginez ! Une partie de vous est disponible de l’autre côté du voile. Mettons cela dans votre perspective 3D. C’est un espion dans le ciel et il regarde tout, tout le temps. Il sait qui vous êtes. Il sait tout à votre sujet, parce que c’est une partie de vous. Il diffuse des informations vers vous, que vous recevez par le biais de la pensée intuitive. Vous y êtes ? Est-ce que vous comprenez ? Il vous dit quand vous lever et aller à tel ou tel endroit, si vous êtes à l’écoute.

Un système divin qui est dans chaque Être Humain

Voici ce que vous avez besoin de savoir. Chaque Être Humain sur la planète a ceci, parce qu’il est une partie du tout. Comprenez-vous cela ? Que se passerait-il, cependant, si une émission était diffusée, mais si 90 pour cent des gens n’avaient pas de radio ? Cela signifie que 90 pour cent ne la recevrait jamais. L’émission est toujours là avec leur nom dessus, mais ils n’ont pas de radio parce qu’ils n’y croient pas.

Puis vous voici. Certains d’entre vous ont cette radio métaphorique depuis longtemps, alors que d’autres viennent juste de l’avoir. La croyance l’active. La « radio » est la glande pinéale ouvrant sur un portail multidimensionnel qui se connecte directement dans ce qui est vous. C’est difficile à comprendre pour un Être Humain. Lorsque vous recevez cette émission depuis le « vous multidimensionnel », il vous guide à gauche et à droite ; il sait qui vous êtes ; il est bienveillant ; il fait partie de Dieu ; il fait partie de moi. C’est difficile à expliquer. C’est pourquoi vous vous sentez tellement de bien. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les messages profonds et les méditations font tant de bien ? C’est vous avec vous ! C’est beau ! Si vous faites partie de la force créatrice, si vous êtes quantiques et multidimensionnels, cela signifie que ces messages intuitifs ont votre visage sur eux, et ils ne vous conduiront jamais dans un lieu pour des raisons autres que bienveillantes. C’est cela le système.

Pourquoi êtes-vous à cette réunion ?

Maintenant, revenons au point où vous avez décidé de venir à cette réunion. Certains d’entre vous sont assis ici aujourd’hui, et pourtant vous ne saviez rien de cette rencontre jusqu’à la dernière minute. Je tiens à vous dire que vous êtes branchés. Votre radio fonctionne parce que votre intuition vous a suffisamment parlé pour que vous regardiez autour de vous, pour que vous alliez quelque part et découvriez l’existence de cette réunion.

Je vais vous poser une question : « Qui n’avez-vous pas encore rencontré dans cette pièce ? Ça, c’est une question difficile, puisque vous ne pouvez pas rencontrer tout le monde, n’est-ce pas ? Alors maintenant, nous entrons dans le processus de synchronicité, un processus guidé par la pensée intuitive. C’est ce qu’on pourrait appeler l’intelligence innée du corps qui vous permet d’être au bon endroit au bon moment et de parler aux bonnes personnes. Vous ne pouvez pas vraiment planifier cela à l’avance, n’est-ce-pas ? Au lieu de cela, vous devez être à l’écoute de cette intelligence, et certains d’entre vous ont peut-être découvert des choses aujourd’hui, ici, qui vont marquer un changement dans votre vie. Peut-être avez-vous rencontré d’autres personnes qui ont les mêmes intérêts ? C’est de cela qu’il s’agit.

Ainsi, lorsqu’une personne vous dit : « Vous devez faire partie du Nouvel Âge », souriez et admettez-le, tout simplement. Vous êtes en train d’utiliser la pensée intuitive et de l’écouter autant que possible, afin de vous trouver au bon endroit et au bon moment. Cela devrait également dissiper la notion selon laquelle une personne « New Age » se contente d’être à la maison à ne rien faire, excepté méditer et attendre que Dieu lui parle. Ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. Au lieu de cela, allez dans les endroits où votre intuition vous dit d’aller et voyez si c’était approprié ou non. À quoi ça ressemble quand c’est juste et à quoi ça ressemble quand ce n’est pas juste ? Assemblez tout cela et, très vite, comme un muscle dans le corps, lorsqu’il est exercé, ça commence à mieux fonctionner pour vous.

Votre sens inné travaille avec vous, pour que vous le perfectionniez. Il sait ce que vous essayez de faire et il aide le processus. Parfois, il se peut que vous regardiez quelqu’un, qui vous regarde en retour, et tout à coup c’est comme si vous pouviez dire : « Bonjour, mon vieil ami ! C’est bon de te voir. » Peut-être allez-vous vous faire une accolade ou vous serrer la main, ça dépend de la culture, mais vous savez que vous venez de rencontrer un de vos meilleurs amis. Peut-être ont-ils quelque chose pour vous ou peut-être pas. Cela peut durer un instant seulement, de sorte que vous puissiez vous mélanger d’une manière quantique et reconnaître le fait que vous êtes des âmes anciennes. C’est suffisant.

Des concepts difficiles

Je vais maintenant vous présenter des choses plus difficiles pour les Êtres Humains, dans tout cela. Le processus est différent de ce que vous pensez. Tout d’abord, nous avons établi que ce n’est pas linéaire. C’est un attribut conceptuel que vous ne pouvez pas planifier. Le « timing » n’est pas connu, de sorte que vous ne pouvez pas coller – sur votre réfrigérateur – un objectif pour quelque chose que vous ne connaissez pas. Cela demande plutôt à l’Être Humain d’être dans la foi et sans horloge. C’est le numéro un.

Ensuite, nous avons établi que l’information provient d’une partie de vous qui est de l’autre côté du voile, parce que vous ne pouvez pas contenir toute la maîtrise que vous avez dans le corps physique. Vous êtes une partie de la Source Créatrice et le serez toujours. Une partie de vous est de mon côté du voile – la partie qui vous parle intuitivement et dit : « Va à gauche, va à droite, lève-toi, assieds-toi, va là-bas et rencontre cette personne, etc. »

La suivante est la notion la plus difficile de toutes. Comment décrire cela ? Il y a sept milliards d’habitants sur la planète et ils ont tous le même attribut que vous – chacun d’eux. Ils sont tous de l’autre côté du voile, tout en étant ici, tout comme vous. Ils parlent tous en même temps et diffusent des choses, tout comme vous. Les choses qu’ils diffusent utilisent le même « esprit de Dieu » que vous avez, parce qu’ils sont de mon côté du voile. Les parties divines de l’humanité sont toujours divines, peu importe ce que croient ou ce que font les parties corporelles et intellectuelles. Comprenez-vous cela ?

Donc, même s’ils ont une identité corporelle sur Terre qui est complètement et totalement ignorante, qui n’a pas de radio pour recevoir, ça ne fait aucune différence. Ils diffusent toujours des potentiels et des messages intuitifs d’amour. Ces messages sont bienveillants et destinés à toute l’humanité. Cela signifie que vous pouvez les écouter aussi, et ils sont à l’écoute de votre fréquence, puisque cette fréquence n’est la propriété de quiconque. Le résultat ? Ils vous diront des choses qui vont intuitivement vous guider et vous aider à travailler avec leurs contreparties corporelles. Ceci est difficile à comprendre. Pensez-y de cette façon… Les parties divines des Êtres Humains que vous ne rencontrerez peut-être jamais, savent que vous écoutez. Par conséquent, en diffusant vers vous, ils aident leurs propres contreparties – au niveau de l’âme – car vous travaillez pour la paix sur Terre et vous agissez avec compassion.

Dans votre singularité 3D, vous êtes connecté à une seule âme – vous – ok ? De mon côté du voile ? Non. De mon côté, vous êtes connectés à toutes les âmes. Donc, même les parties de l’âme et les morceaux de la totalité des non-croyants diffusent quand même des informations qui vont aider l’humanité. C’est un concept difficile. Pensez-y comme à une force collective et intuitive.

Des personnes vous diront peut-être : « Wow ! Regardez à quelle tragédie vous avez échappé. Pourquoi avez-vous quitté le bâtiment avant qu’il ne tombe ? » Vous pourriez répondre : « Je ne sais pas. Quelque chose m’a dit de partir et je l’ai fait. » Ceci a lieu encore et encore, chers Êtres Humains, et maintenant vous savez pourquoi cela fonctionne. Est-il possible que l’âme humaine soit connectée d’une façon telle qu’elle parle à tout le monde en même temps ? La réponse est oui.

Quand un guérisseur intuitif est assis devant un incroyant vraiment fermé et entêté, est-ce qu’il reçoit quand même des messages pour aider à guérir cette personne ? Oui ! Donc, le sens inné et intuitif de chaque Être Humain fonctionne, peu importe s’il a la capacité de l’entendre ou non. Il diffuse vers le guérisseur ! Il diffuse vers tout le monde. Cela seul devrait vous montrer que l’intuition ne vient pas de la synapse du cerveau, mais plutôt du portail de la glande pinéale.

Qu’êtes-vous censés faire de cette information ? Eh bien, nous avons déjà un peu traité le sujet ! Tout d’abord, comprenez le processus et adoptez-le. Ne soyez pas déçus, si votre planification ne fonctionne pas. Vous ne pouvez pas avoir les deux. Vous ne pouvez pas avoir des plans en attente dans un coin, juste au cas où. La synchronicité ne fonctionnera pas, car vous l’aurez annulée, si vous essayez d’y adjoindre des plans.

Deuxièmement, comprenez que la synchronicité peut vous emmener à un endroit que vous n’avez pas planifié. Est-ce que c’est OK ? L’âme ancienne s’assoit sur la chaise et dit : « Bien sûr. Oui, c’est OK. Tout est bien qui finit bien. » Vraiment ? Vraiment ? Les humains aiment que ce soit à leur manière. Il se peut que vous soyez poussés et tirés, mis dans des situations et des lieux inconfortables que vous n’auriez pas initialement choisis de votre propre initiative. Pouvez-vous honorer cela ? Pouvez-vous dire : « Ça me va. Je sais que je suis censé être ici parce que c’est là que la synchronicité m’a placé ? » Ressentez l’amour de Dieu qui traverse votre cœur et toutes les cellules de votre corps. Puis dites : « Merci, de me mettre au bon endroit et au bon moment. » Cela peut prendre un certain temps pour comprendre le « pourquoi » de tout cela, mais vous finirez par y voir clair et sourire. Vous réaliserez que vous n’auriez jamais pu le planifier, et que c’était parfait.

Laissez-moi vous dire quelque chose ; peut-être que votre objectif 3D ne s’accomplira jamais. Est-ce que c’est OK ? Au lieu de s’installer dans un but final, vous serez toujours en mouvement – toujours. Est-ce que c’est OK ? Il y aura toujours une échelle qui vous offrira de monter dans la connaissance, dans la conscience et l’énergie. De nouvelles choses viendront toujours à votre rencontre. Il en sera ainsi jusqu’à votre dernier souffle. Vous aurez l’impression que vous n’êtes « jamais parvenus » à votre objectif, mais ce n’est pas vrai, car, chaque jour vous y êtes parvenus. C’est un état d’esprit, et vous n’aimez pas cela non plus, n’est-ce pas ? Au lieu de cela, vous voulez arriver dans un endroit et dire : « Je l’ai fait ! » Ensuite vous voulez acheter un T-shirt qui le confirme. (Rires)

La synchronicité peut vous placer dans des endroits magnifiques. Elle peut vous sauver la vie, et elle le fait souvent. Elle annule tous les attributs karmiques qui vous ont toujours poussés et tirés çà et là. Elle change ce que les gens pensent de vous, parce que vous changez. Elle change ce que vous pensez des autres parce que vous êtes mis dans des endroits où vous voyez qui vous êtes. Elle réorganise ce que vous croyez parce que vous commencez à avoir plus d’efficacité dans l’action, et vous savez que ça fonctionne. Vous pouvez vous tenir bien droits et dire aux autres que vous n’avez aucune idée de là où vous allez, et en être fier ! Pendant tout ce temps, vous êtes en meilleure santé qu’eux, vous êtes plus heureux qu’eux, et vous aimez des gens qu’ils n’aiment pas. Vous voyez ce que je veux dire ?

Il s’agit d’un changement dans la perception de la vie en incarnation. C’est un changement dans tout ce qu’on a appris à l’Être Humain en 3D, et ce n’est pas « le lâcher prise et laisser faire Dieu ». Il s’agit d’un partenariat – un nouvel arrangement qui est conceptuel et exige un travail de votre part, oui, qui l’exige.

Attendez-vous à la synchronicité, mais si elle ne vient pas quand vous pensez qu’elle le pourrait, alors, ne soyez pas déçus. Ce n’était tout simplement pas censé arriver ! Les Êtres Humains sont drôles. Regardez les phrases que beaucoup utilisent dans votre culture. Ils savent ce qu’il en est ! Ils disent : « Eh bien, je suppose que cela devait arriver. » Ils n’ont aucune idée ! Oui ! (Rire de Kryeon) Ou alors, ils disent : « L’Univers avait un message pour moi. » Ils n’ont aucune idée, c’est exactement ça ! Exactement ça.

Et voilà, je viens de vous parler de la mécanique de la synchronicité, elle est belle et juste – pour vous. C’est une information bienveillante, aidante, et diffusée tout le temps. Elle provient même des âmes non-croyantes. Leurs « parties de Dieu » sont actives et elles savent que vous les entendez. Elle aide les âmes anciennes à aller de A à B. Plus que cela, ça vous aide à trouver les processus, les principes et les personnes qui peuvent faire une différence sur la planète. C’est cela qui est nouveau.

Il va y avoir un début de mariage, non seulement pour aider les Êtres Humains à naviguer « sur et dans » le présent, mais également pour naviguer sur ce qui est à venir. C’est ce qui se met en place pour la prochaine fois, au niveau Akashique. Qu’avons-nous dit, la dernière fois où nous vous avons parlé ? Nous avons discuté de l’Héritage Akashique. Ce que vous apprenez, cette fois-ci, vous transportera vers ce qui suit, de sorte que ce que vous mettez en place dans votre vie actuelle, va vous mener à la prochaine. Vous vous en souviendrez et vous continuerez à avancer. La synchronicité d’aujourd’hui est l’avenir de demain. Il est important, âmes anciennes, que vous commenciez à apprendre comment l’utiliser, l’adopter et l’adapter. Apprenez comment compter sur elle, comment croire en elle, et changez la façon dont les choses fonctionnent pour vous. Dans le cadre de ce nouvel enseignement, nous vous disons qu’il est temps d’annuler la courbe en forme de cloche de la 3D, qui vous parle des moyennes et des probabilités de votre vie. Tout ce que vous avez à faire est de pousser un peu sur cette courbe, avec une énergie multidimensionnelle appelée synchronicité, et de dessiner votre propre courbe. La synchronicité signifie, apprendre à reconnaître le Soi Supérieur et le fait que Dieu est à l’intérieur de vous. Cela se traduit par une volonté d’écouter, d’entendre ou de percevoir – d’une façon que vous n’avez jamais eue auparavant – une source qui est personnelle, aimante, bienveillante et magnifique – une énergie qui ne changera jamais.

Et c’est ainsi.

Kryeon

************************************

Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Cette interprétation et traduction nous est gracieusement offerte par notre amie Nicolou

Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Aux Portes du Temps

TOURNEE solidaire des moines de SERA MEY 2015

Image

TOURNEE solidaire des moines de SERA MEY 2015

Dédiée à la Paix mondiale

Dijon & Longchamp

Du 8 au 13 Septembre 2015

 

 
 

 

Un groupe de moines de l’Institution Monastique SERA MEY (Inde du Sud), accompagné de THEKCHEN TULKU RINPOCHE, sera accueilli en France à partir de septembre 2015.

 

  KARMA DEDJUNG LING, Centre Bouddhiste Tibétain situé à Longchamp, en Côte d'Or, les accueillera du 8 au 13 Septembre 2015 pour une série d'évènements exceptionnels dans la région dijonnaise. Il s'agit d'une des étapes de la tournée européenne coordonnée par l'association Aid project for Tibetans. 

 

Cette tournée a pour but de promouvoir la culture tibétaine, le dialogue interreligieux et la paix dans le monde. Les moines doivent aussi collecter des fonds pour leur monastère qui accueille 1500 moines. Le groupe accomplit avec grâce et compassion des rituels de chants et danses. L’essence de ces rituels est de contrer la violence et l’agressivité, de cultiver un esprit paisible et ainsi contribuer à diminuer la souffrance.

http://moinesdeseramey.jimdo.com/

Vidéo de la rencontre REIKI été 2015

Merci aux participants pour cette belle journée

Merci pour votre bonne humeur

A très bientôt ♥ ♥ ♥

 

POURQUOI LES FEMMES DÉPENDANTES AFFECTIVES ATTIRENT DES PERVERS NARCISSIQUES

PERVERS NARCISSIQUES

POURQUOI LES FEMMES DÉPENDANTES AFFECTIVES ATTIRENT DES  PERVERS NARCISSIQUES

Photo

Vous êtes nombreuses, dans mes conférences et lorsque je vous reçois en consultation privée, à vouloir comprendre pourquoi vous attirez des partenaires pervers narcissiques.Comme je vous comprends ! J’ai moi-même attiré ce genre de partenaire aussi longtemps que j’ai souffert de dépendance affective.

Sachez-le, il y a de fortes chances que cela ne se limite pas à vos relations amoureuses. Plus votre degré de dépendance affective est élevé, plus il y a de chances que vous attiriez ce genre de personnes dans d’autres relations : les relations amicales, professionnelles ou familiales, y compris les relations avec vos propres enfants. Rares sont les professionnels qui osent en parler ouvertement, mais les relations toxiques entre parents et enfants sont fréquentes et restent encore à ce jour un sujet tabou. En réalité ce sont les plus difficiles à déceler parce que notre conditionnement en tant que parents est assorti de beaucoup de croyances limitantes liées à des obligations et à des sacrifices vis à vis de nos enfants. Beaucoup de mères ont la croyance qu’elles doivent se sacrifier pour leurs enfants même lorsque ceux ci sont des pervers et ne les respectent pas.

Vivre dans un tel contexte est un véritable calvaire. Malgré cela, ces relations ont une raison d’être et je vais vous démontrer qu’elles sont un véritable cadeau dans votre Vie.Il me tenait à cœur d’écrire cet article, non pas dans l’objectif d’énumérer les différentes caractéristiques d’un pervers narcissique, car je trouve qu’il y a suffisamment d’écrits sur le sujet, mais plutôt pour vous inspirer à ma façon, de vous libérer une fois pour toutes de ces relations qui font si mal. Et pour cela il vous sera nécessaire, d’une part, de comprendre pourquoi vous attirez ces partenaires dans votre Vie, et d’autre part, de faire la paix avec vous-mêmes car ces partenaires ne sont hélas, rien d’autre, qu’un reflet des aspects que vous n’acceptez pas chez vous. Ils sont votre miroir. Voilà le cadeau ! Je sais que cette affirmation peut vous blesser et même vous choquer, mais sachez qu’aussi longtemps que vous n’accepterez pas votre part de responsabilité dans ces relations malsaines, vous n’aurez jamais le pouvoir de les changer et vous continuerez encore à attirer des pervers narcissiques dans votre Vie.Dans la plupart des articles que j’ai lu à propos du pervers narcissique, ce dernier est souvent présenté comme un démon qu’il faut absolument éviter ou fuir, un peu comme un monstre inhumain.

Je ne cherches pas ici à rétablir l’image du pervers narcissique. J’en ai tellement attiré dans ma vie et ces relations m’ont procuré tellement de souffrance. Mais ce qui m’a permis de trouver la paix avec moi-même a été le fait de comprendre avec mon cœur qu’un pervers narcissique n’est qu’un Être souffrant au même titre que je l’étais moi-même en tant que dépendante affective.La manipulation est une des principales attitudes du pervers narcissique. Bien que nous ne soyons pas tous de pervers narcissiques, j’ai pu observer et constater que chacun de nous a été au moins une fois dans sa vie un manipulateur à sa façon, simplement parce que nous avons tous été conditionnés à devenir des manipulateurs. La dépendante affective manipule pour obtenir de l’attention et de l’affection alors que le pervers narcissique manipule pour obtenir une sorte de jouissance malsaine qui lui donne l’illusion d’être puissant et d’avoir du pouvoir sur l’autre.

Je ne dis pas non plus qu’il faille excuser ou cautionner le comportement du pervers narcissique, bien au contraire. Mais le meilleur moyen de ne plus autoriser son comportement toxique est de devenir responsable de ce que vous créez et de ce que vous ressentez, car vous créez vraiment cette attirance, que vous le vouliez ou non. Si vous n’avez pas conscience de cela, vous ne pourrez pas changer votre propre comportement. Or, vous ne parviendrez à vous libérer de cette attirance que lorsque vous aurez changé votre attitude intérieure et extérieure.

Avoir la capacité de reconnaître les comportements et les attitudes d’un pervers narcissique n’est pas suffisant pour parvenir à s’en détourner. Il ne s’agit pas seulement de l’éviter ou de le fuir. Si vous le fuyez sans avoir compris ce qu’il est venu vous apprendre sur vous-mêmes, vous attirerez un nouveau partenaire qui sera lui aussi pervers narcissique et chaque expérience vécue en leur présence sera davantage douloureuse jusqu’à ce que vous l’ayez intégré, non pas avec votre mental, mais avec votre cœur.


Quand nous n’apprenons pas par la sagesse,nous sommes obligés d’apprendre par la douleur !
Picture

Lorsque je parle d’intégrer l’expérience avec votre cœur, j’entends par là que vous devez avant tout avoir le cœur ouvert envers Vous-même, c’est à dire vous aimer d’abord vous-mêmes et vous faire passer en premier. Pardonner à l’autre est un acte très courageux et libérateur mais le véritable travail du pardon doit s’effectuer avant tout envers soi-même car vous ne vous sentirez jamais véritablement libérée si vous pardonnez seulement à l’autre et que vous vous oubliez dans cette démarche primordiale à votre paix intérieure.Pour en arriver à la phase du pardon il vous sera d’abord nécessaire de comprendre pourquoi vous attirez un partenaire pervers narcissique. Pour cela il est fondamental de comprendre son fonctionnement ainsi que le vôtre et vous verrez que votre énergie vibratoire « s’emboîte » dans la sienne car vous êtes la proie idéale pour nourrir sa « paranoïa ». Sans le savoir chacun de vous nourrit la blessure émotionnelle de l’autre.Avant tout, le pervers narcissique est une personne qui a autant besoin de séduire que vous avez besoin de plaire. La notion de séduction se traduit ici par une volonté à vouloir charmer, fasciner, subjuguer, ensorceler. Alors que la notion de plaire se traduit par la motivation d’être choisie exclusivement. La femme dépendante affective a besoin d’être choisie exclusivement pendant que le pervers narcissique a besoin de charmer, voire ensorceler. Vous voyez, dès le début votre vibration est synchronisée. Il y a du magnétisme entre votre besoin de plaire et son besoin de séduire et ce sera comme ça tout le long de la relation, vos vibrations respectives s’attirent de manière synchronisée.

Lorsque le pervers narcissique vous culpabilise en inversant malicieusement les rôles, lorsqu’il vous menace ou vous fait ouvertement du chantage c’est parce que vous vous culpabilisez vous-même. Personne ne parvient à culpabiliser quelqu’un qui assume ses actes, ses paroles et ses pensées. Vous avez besoin de vous affirmer et d’assumer tout ce que vous Êtes. Cessez d’accepter ses accusations ! Vous n’y parviendrez pas avec assurance du premier coup mais à force de vous pratiquer vous y arriverez. Lorsque qu’il vous accuse de quelque chose qui vous met mal à l’aise, c’est justement parce que vous vous en sentez coupable. Lors de son accusation, prenez l’habitude d’assumer haut et fort ce dont il vous accuse. Vous verrez, il sera surpris et déstabilisé et il finira par cesser de vous accuser ou il sortira de votre vie car vous cesserez d’être une faible et une proie facile pour lui.

Quand il vous critique et vous dévalorise, c’est d’abord parce qu’il se critique lui-même, bien qu’il n’en soit pas conscient et bien qu’il affiche une image d’assurance. Ne vous y trompez pas, un pervers narcissique est quelqu’un qui donne un air très sur de lui mais en réalité il manque énormément de confiance en lui. Si tel n’était pas le cas il n’aurait pas besoin de terroriser plus faible que lui. Croyez vous qu’il se frotte à plus fort que lui ? Bien évidemment que non ! Il n’aurait pas non plus besoin de se valoriser et d’atteindre ses objectifs à vos dépens.
Ensuite s’il vous critique et vous dévalorise c’est aussi parce que vous vous critiquez et vous dévalorisez vous-même. Si vous êtes sceptique prenez le temps, au calme, de noter les critiques qu’il vous fait et demandez vous sincèrement si ses critiques correspondent à ce que vous pensez de vous-mêmes. Vous serez étonnée de voir à quel point vous vous critiquez et vous vous jugez vous-même. Quand vous cesserez de le faire, vous n’aurez plus besoin d’attirer ce « miroir » car vous ne posséderez plus cet aspect.

Il vous tient de beaux discours et ses actions montrent l’inverse de ses paroles ? Avez-vous vraiment envie d’entendre la vérité ou voulez vous plutôt entendre des mots qui vous rassurent, qui vous consolent et qui vous bercent encore longtemps d’ illusions ? Au fond vous savez déjà qu’il ne tiendra pas parole mais vous vous obstinez à vouloir imaginer qu’il changera pour vous et que vous serez la seule à réussir cet exploit.

D’ailleurs, quand il n’est pas clair dans ses discours et qu’il ne prend pas position dans une situation désagréable, voire chaotique, serait-ce possible que vous aussi vous fuyiez la réalité ? La réalité est souvent évidente mais avez-vous envie de la voir en face et êtes-vous prête à vous positionner, Vous ?

Il obtient tout le temps votre soutient et votre aide et quand vous le sollicitez il vous dira oui mais au moment de passer à l’action il s’esquive habilement en prétextant toujours une raison valable. Il ne répond donc pas à vos attentes. Mais quand vous avez répondu aux siennes avez-vous tenu compte de vos besoins réels ? L’avez-vous fait par plaisir, gratuitement ou avec l’attente qu’il vous retourne la pareille ? Vous-êtes vous respectée ? Si vous ne vous êtes pas respectée, vous ne pouvez pas attendre du respect de sa part.

Quand il a un comportement intimidant avec vous c’est parce que vous dégagez une vibration de peur, comme une petite fille apeurée qui se demande ce qu’elle a bien pu faire de mal, ou qui se reproche de ne pas avoir fait assez ou de ne pas avoir bien fait ou d’avoir fait quelque chose qui lui déplaît. Votre peur est comme un aimant qui attire à vous son comportement. Allez vérifier si le ressenti que cela vous procure ressemble à un ressenti vécu dans votre enfance. C’est souvent le cas. Certains événements de l’enfance nous ont traumatisées et nous poursuivent à l’âge adulte. Nous attirons alors des personnes dont les comportement nous font revivre ces mêmes émotions afin de les regarder en face pour les guérir.

Je pourrais continuer cette liste indéfiniment mais comme vous pouvez le voir, si vous voulez véritablement cesser d’attirer des pervers narcissiques dans votre vie, le changement doit avoir lieu en Vous, pas chez l’autre !

Ces personnes apparaissent dans votre vie pour deux raisons fondamentales :
1 – Vous permettre de devenir consciente que ce que vous vivez dans votre relation avec eux est à l’opposé de vos besoins réels et de la personne que vous êtes réellement.
2 – Vous offrir l’opportunité de Vous choisir, de choisir délibérément et consciemment une Vie paisible, agréable et remplie de bonheur car c’est ce dont vous avez le plus besoin et c’est tout simplement votre nature. Dès l’instant où vous vous sentirez mal dans une relation c’est que vous allez à l’encontre de votre véritable nature. Si vous vous sentez triste, coupable, vulnérable, en colère, frustrée… vous êtes à l’opposé de ce qui vous est bénéfique. Une relation vous sert à vérifier comment vous vous sentez. Si vous vous sentez mal à l’aise, cette relation ne vous convient pas. Si vous vous obstinez à vouloir forcer cette relation au lieu d’écouter le ressenti que vous envoie votre corps, parfois celui-ci n’a pas d’autre choix que de vous alerter d’une façon plus violente, par exemple à travers une maladie ou un accident. La Vie vous envoie des signes en permanence pour vous permettre d’observer si vous êtes sur le chemin qui vous convient ou pas. Quand vous êtes sur le bon chemin cela signifie que vous répondez à vos besoins réels.

 

Un pervers narcissique est quelqu’un qui va vous faire vivre totalement l’opposé de vos besoins réels.
Le plus grand besoin d’une dépendante affective est de se détacher des personnes toxiques, d’apprendre à se passer de l’autre et à se sentir sécurisée par elle-même. Un pervers narcissique est une personne toxique.

Le plus grand besoin du pervers narcissique est d’apprendre à se reconnecter à sa valeur d’âme au lieu d’avoir une nécessité jouissive et malsaine de rabaisser et d’utiliser les autres pour se donner l’illusion qu’il a de la valeur.

Pour ma part, en plus de ma blessure de dépendante affective, j’ai également la blessure d’humiliation. Et quand on a cette blessure, notre plus grand besoin est d’expérimenter la liberté dans toute sa splendeur. Un pervers narcissique nous empêche totalement de vivre cette liberté dont nous avons besoin comme nous avons besoin d’oxygène. Parfois nous avons besoins de vivre ces relations toxiques à l’extrême jusqu’à ce que cela nous éveille. Nous sommes incapables de réaliser à quel point nous nous faisons du mal en acceptant desupporter de tels poids. Notre corps nous le montre mais nous sommes incapables de voir les signes, pourtant évidents.

La guérison passe inévitablement par le respect de nos besoins réels. Tant que vous ne répondrez pas à vos besoins réels, vous ne guérirez pas. Malheureusement, nous confondons souvent nos besoins réels avec les besoins de notre ego.

Les besoins de l’ego sont liés à notre blessure de dépendance, ce sont des besoins qualifiés de « nécessiteux », ils sont basés sur la peur du manque. Nous les avons nommés comme étant des besoins mais en réalité ce sont des peurs. Les véritables besoins d’un Être viennent de l’âme et sont motivés par l’amour, la joie et la liberté. Chaque fois que vous poserez une action dans le but de répondre à un de vos besoins, demandez vous si cela vous aidera à vous aimer davantage, à être libre et joyeuse.

La guérison passe aussi par le pardon, comme je le dis plus haut. La personne la plus importante à pardonner c’est vous-même. Vous avez besoin de vous pardonner d’avoir permis qu’on abuse de vous et vous avez besoin de vous pardonner d’en avoir voulu à l’autre, simplement parce que c’est humain.  Pardonner à l’autre ne veut pas dire que vous continuez d’accepter son comportement. Cela veut simplement dire que vous n’acceptez plus de subir, que vous êtes enfin prête à vous détacher, que vous n’avez plus la nécessité de le changer ni la nécessité de le posséder, que vous êtes prête à vous occupez de vous-mêmes, prête à le laisser partir et que vous pouvez lui souhaiter sincèrement d’être heureux et qu’il guérisse quand il sera prêt à le faire. C’est cet état d’Être qui vous libérera et vous permettra de cesser d’attirer des personnes toxiques dans votre Vie. Ce n’est certainement pas la haine, le blâme et la vengeance qui vous permettront de trouver la paix dont vous avez besoin. L’amour est la seule arme qui puisse vous guérir vous et lui.

Cet article a été écrit par Cristina Marques. Si vous souhaitez partager cet article voici le lien complet :
http://www.magneticobonheur.com/magneacutetico-blog/pourquoi-les-femmes-dependantes-affectives-attirent-des-partenaires-pervers-narcissiques
Merci de respecter la mise en forme, et de ne pas modifier le texte ni les images.
Pour recevoir les prochains articles de Cristina Marques, inscrivez-vous à la Newsletter
Découvrez toutes mes activités sur mon site www.magneticobonheur.com
Découvrez mon livre « Confidences d’une ancienne dépendante affective »

Merci à Cristina Marques pour son excellent article.

Comment Apprendre à Dire Non et à se Protéger lorsque l’on est Empathique ?

Comment Apprendre à Dire Non et à se Protéger lorsque l’on est Empathique ?

Par Laura Marie

Dans un précédent article, j’ai expliqué ce qu’est l’empathie et comment vivre dans un monde si déconnectés les uns des autres en étant empathique (lire la parte 1 ici). Nombreux pensent comprendre les autres, quand l’empathie est quelque chose de vraiment au delà de la compréhension, ou même de la « compassion ». En effet, la compréhension ne peut être que mentale, et non nécessairement RESSENTIE à 100% comme si nous étions l’autre, la compassion n’implique pas nécessairement non plus une « fusion » avec l’autre comme dans le cadre de la réelle empathie. L’empathie est véritablement la capacité à pouvoir instantanément fusionner avec n’importe quelle conscience, de n’importe quel type (humaine, animale, ou même végétale et minérale). Le véritable empathe n’a même pas besoin d’être en présence physique d’une conscience pour se « connecter » à elle. Il lui suffit simplement de porter son intention sur n’importe quelle conscience encore une fois pour « devenir elle ». Il se met alors à voir avec les yeux de l’autre, entendre avec les oreilles de l’autre, et ressentir avec le cœur de l’autre.
Dans un monde où tout le monde aurait les meilleurs intérêts des autres à l’esprit, et où toutes les pensées et les actes seraient « harmonieuses » et dans le respect d’autrui, alors l’empathie serait un véritable « bonheur », où chaque moment connecté à l’autre remplirait notre cœur et où l’échange d’énergie se ferait toujours de manière parfaitement équilibrée, sans qu’aucun ne soit lésé, puisque tous auraient la faculté de ressentir l’autre.
 
Capture d’écran 2015-05-09 à 23.46.19
Et si tout le monde était doté d’empathie, par définition, alors le Monde ne pourrait être qu’harmonieux, car c’est justement parce que beaucoup ne le sont pas, ou ne cherchent pas à développer leur empathie – emprisonnés dans leur mental, leurs croyances, leur égocentrisme – que tant d’abominations peuvent encore se produire, et tout simplement que tant de conflits, d’incompréhensions et de quiproquos peuvent arriver au quotidien dans nos vies. Lorsque l’on est connecté à la conscience de l’autre, et que l’on devient l’autre, alors il nous devient tout bonnement impossible de pouvoir le heurter (ou lui mentir, le tromper) car cela revient à nous heurter nous-mêmes… Nous ne pouvons heurter l’autre que si nous nous percevons comme « séparés » de lui, et qu’aucune connexion entre lui et nous n’est établie. Une fois « connecté à lui », nous ne pouvons alors que le comprendre.

 

Brief-Empathy-smallLa question n’est donc pas de savoir si c’est bien ou non d’être empathique, si c’est une qualité ou un défaut, car il est évident que c’est une grande faculté. L’empathie est le plus haut niveau de connexion avec une autre conscience, et par définition c’est donc la preuve chez un humain ou mammifère (car beaucoup d’animaux sont capables d’empathie aussi) qu’il a développé ses facultés psychiques, émotionnelles et subtiles au delà de la « norme actuelle », limitée à une perception de 3ème dimension (qui ne perçoit qu’au travers des 5 sens « physiques » : la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût, et qui analyse tout au travers de son mental et non de son cœur et de ses « ressentis »). L’empathique utilise ses sens « spirituels », « invisibles » et la connexion avec l’autre s’effectue sur des fréquences différentes (et souvent plus élevées), comme s’il était capable de capter d’autres « radios » que les radios des 5 sens physiques, auxquelles la plupart des humains sont encore limités (lire également l’article sur l’hypersensibilité et les sens ici).
Certains appellent même en anglais la télépathie, la « telempathy » (empathy en anglais voulant dire empathie) car finalement la télépathie étant la capacité de communiquer entre nous au travers de nos pensées, la télempathie représente alors la capacité de communiquer avec l’autre à la fois en terme de pensées mais aussi en terme d’émotions et de ressentis. C’est ce qu’est véritablement l’empathie. Fusionner avec l’autre et se connecter à lui, et dans ses pensées et dans ses ressentis.
Le symbole de l'empathie

Le symbole de l’empathie

 

La question est donc plutôt : Est-ce possible d’avoir cette faculté sans être impacté négativement dans un Monde encore si « déconnecté », où les pensées et intentions négatives envers les autres humains ou espèces sont encore très courantes ? Et même sans qu’il y ait nécessairement intention négative, est-ce possible de ne pas être impacté négativement si un empathe interagit avec un autre humain non-empathe ? Que se passe-t-il énergétiquement ? La réponse en détail ci-dessous.

La question est donc plutôt : Est-ce possible d’avoir cette faculté sans être impacté négativement dans un Monde encore si « déconnecté », où les pensées et intentions négatives envers les autres humains ou espèces sont encore très courantes ? Et même sans qu’il y ait nécessairement intention négative, est-ce possible de ne pas être impacté négativement si un empathe interagit avec un autre humain non-empathe ? Que se passe-t-il énergétiquement ? La réponse en détail ci-dessous.

 

 

Que se passe-t-il vibratoirement lors d’un échange entre un empathe et un non-empathe ?

empathy-

A gauche : Toi – A droite : Moi – Au milieu : Nous

Lors d’un échange entre deux empathes (autrement dit, 2 humains connectés au monde qui les entoure), la communication est fluide, sans possibilité de conflits puisque les deux sont accordés vibratoirement – et surtout parce qu’il y a un ÉCHANGE VIBRATOIRE. L’harmonie ne peut être ressentie que lorsqu’il y a FLUIDITÉ (au sein de notre propre corps – ainsi que dans l’échange énergétique avec l’autre).
Dès lors que l’autre individu n’est pas dans l’empathie, autrement dit qu’il est bloqué dans ses perceptions de 3ème dimension, dans son mental, dans sa « personnalité » (« petit moi » et non « higher self », « conscience supérieure ») et centré sur sa propre personne, alors le flux énergétique est bloqué, il ne va plus que dans un sens (de l’empathe vers le non-empathe, et le non-empathe n’envoie rien en retour à l’empathe, qui ressent alors ce blocage énergétique et cette absence de retour d’énergie). L’empathe se vide donc au fur et à mesure de son échange avec le non-empathe. Après la conversation, ou l’échange physique (relation sexuelle, amoureuse), l’empathe se sent « vidé ». C’est tout simplement parce qu’il s’est connecté à quelque chose (en l’occurrence quelqu’un) sans que cette personne (conscience) en retour se soit connectée à lui. L’énergie qui est sortie de lui est donc perçue par le corps physique comme une « fuite énergétique » puisqu’il n’y a eu aucun retour en échange – comme si l’énergie se confrontait à un mur. L’empathe se sent alors mal, fatigué, frustré, seul, triste, en colère, ou vidé, et ressent alors le besoin de se « ressourcer » (retourner à la Source pour se réapprovisionner en énergie).

 

 

Les Fréquences Vibratoires

Chaque être vivant a -et même est- comme un « réservoir énergétique » puisqu’il est fait d’énergie, et cette énergie qu’on appelle « énergie vitale » augmente et diminue en chaque instant en fonction de nos pensées, de nos actes, des lieux que nous fréquentons, des aliments que nous mangeons, des musiques que nous écoutons, des activités physiques, mentales et émotionnelles que nous avons. Cette énergie vitale peut être mesurée par le « taux vibratoire » d’un être vivant. Tous les êtres vivants n’ont pas le même taux vibratoire (selon qu’ils sont humains, espèces animales, ou végétales). Par exemple, les espèces animales qui vibrent le plus haut sont les dauphins et les baleines. C’est la même chose dans l’univers en fonction des diverses civilisations qui peuplent nos galaxies. En fonction de leur état d’avancement spirituel / émotionnel (autrement dit leur capacité à être connecté au reste de l’univers et à être au service d’autrui versus service à leur propre personne), leur vibration sera différente et ils évolueront dans des dimensions différentes.

 

consciousness scale vibration
Chaque taux vibratoire émet une certaine « fréquence » (encore une fois comme une fréquence radio) et crée une réalité différente en fonction de la vibration émise. C’est la raison pour laquelle la plupart des enseignements spirituels sont d’accords sur le principe suivant : nous créons notre réalité extérieure basée sur notre réalité intérieure. Cette loi est réelle (dans une certaine mesure, maintenant nous ne sommes pas nécessairement responsables par exemple de ce qu’il se passe dans le Monde, dans les autres pays, etc… – nous parlons bien là de notre réalité extérieure directe), c’est ce que l’on appelle la Loi de l’Attraction. Cette Loi est souvent mal interprétée par les adeptes de développement personnel, qui cherchent à appliquer cette Loi uniquement par le Mental et non en la comprenant réellement en profondeur, en particulier en assimilant la réalité importante des FRÉQUENCES VIBRATOIRES. Nous ne créons pas notre réalité en fonction de nos PENSÉES mais en fonction de nos FRÉQUENCES VIBRATOIRES émises. Autrement dit, je peux tout à fait penser « Je veux de l’amour », mais si intérieurement, je vibre « je ne mérite pas l’amour, personne ne m’aime », c’est CETTE réalité que je vais manifester, et non la réalité « Je veux de l’amour – donc j’aurais de l’amour par la loi de l’attraction si je le répète chaque matin devant mon miroir ». (Pour plus d’information sur le principe détaillé de création de notre réalité et sur la loi de l’attraction, lire mon article ici).

Ainsi, lorsque l’empathe se connecte à l’autre conscience avec laquelle il interagit (et il le fait naturellement et automatiquement sans que ce soit un processus déclenché « volontairement », c’est sa propre nature), et que l’autre ne renvoie pas d’énergie en échange, cela abaisse sa vibration car il donne de l’énergie sans en recevoir en retour, et cela abaisse sa vibration également car il devient l’autre, et prend donc aussi sa vibration. Il se met à expérimenter l’espace d’un instant (plus ou moins long selon l’exposition à cette personne et notre durée de connexion énergétique à elle) la vie selon la perspective de l’AUTRE (dans ce cas, plus limitée que lui car limitée aux 5 sens sens physiques et donc souvent vibratoirement plus basse que lui). Une personne vivant au travers du mental vibre forcément plus bas qu’une personne vivant au travers du cœur (comme c’est le cas pour l’empathe). De même qu’une personne coincée dans le cerveau gauche (mental, esprit rationnel, scientifique, logique, etc…) vibrera globalement plus bas qu’une personne expérimentant la vie sous la perspective du cerveau droit (ou tout du moins de manière équilibrée entre les 2 hémisphères) – le cerveau droit représentant la créativité, l’imagination, la sensibilité, etc. C’est aussi la raison pour laquelle les empathiques sont souvent des artistes et vice versa, les artistes souvent des empathiques, et les « rationnels » souvent exempts d’empathie. Et les femmes étant plus souvent dans le cerveau droit et les hommes dans le cerveau gauche, c’est aussi la raison pour laquelle la véritable connexion entre les deux sexes est si difficile dans une société encourageant justement les hommes à ne pas être dans le cerveau droit (par la glorification des métiers rationnels et scientifiques et la ridiculisation ou non-considération des métiers plus artistiques ou assimilés aux femmes). Les perspectives et perceptions sont si différentes que la discorde est presque obligatoire, et devient même, pour le coup, « logique ».

 

Par conséquent, comment se protéger vibratoirement lorsque l’on est empathe ?

échelle émotionnelle vibrationLorsque l’on comprend le principe de création de notre réalité directe en fonction de notre taux vibratoire, et le principe des émotions qui nous indiquent notre « niveau » dans l’échelle des vibrations (les émotions dites « négatives » vibrent plus bas que les autres dites « positives »), alors on comprend à quel point il est important voire VITAL de veiller en permanence au maintien de son taux vibratoire le plus haut possible. Ce travail demande encore plus d’efforts pour un empathe, lui qui capte toutes les vibrations ambiantes. Celui qui est uniquement « dans son corps » et ne se connecte pas aux autres reste facilement dans sa vibration (même si elle est basse du coup), alors que celui qui est connecté à tout ce qui l’entoure, peut plus facilement vaciller et varier tout au long de la journée. Il lui suffit de tomber sur une image de maltraitance humaine ou animale (peu importe si cela se passe à l’autre bout de la planète), d’entendre une information négative, d’intéragir avec quelqu’un dans la rue, de parler 5min au téléphone avec quelqu’un de sa famille qui le « plombe » énergétiquement, pour se sentir tout à coup vidé, déprimé, en colère; ou inversement, d’admirer la beauté d’une fleur ou d’un animal, d’un coucher de soleil pour se sentir euphorique et heureux comme jamais – là où on encore une fois le « non-connecté » passera son chemin sans ne rien ressentir.
Capture d’écran 2015-05-10 à 00.18.01L’empathe DOIT donc se protéger vibratoirement. Il ne peut pas être DÉPENDANT du monde extérieur pour déterminer sa VIBRATION. Le processus de création de sa réalité doit toujours être : de l’intérieur vers l’extérieur, de l’intérieur vers l’extérieur – jamais de l’extérieur vers l’intérieur. Et quand l’empathe se connecte à quelqu’un qui ne lui renvoie rien énergétiquement en retour ou à quelqu’un qui souffre ou vibre bas, alors il peut, s’il ne fait pas attention, comme nous l’avons vu plus haut, adopter la fréquence vibratoire de l’autre. Il se met alors, à créer une réalité qui n’est plus la sienne mais qui est celle de la personne à qui il s’est connecté ! C’est la raison pour laquelle beaucoup d’empathes se perdent dans leurs relations amoureuses, car la fusion est telle qu’ils sont devenus leur conjoint, et ont totalement perdu leur personnalité propre (et donc leur vibration propre) et se sont mis à littéralement « vivre la vie de l’autre », et même quand l’autre n’est pas là, à créer la vie que l’autre aurait lui-même créé, simplement car ils sont branchés sur le même champs de fréquence. Ce problème peut également arriver dans une relation entre un enfant empathe envers un parent ou l’inverse, un parent empathe envers un enfant. Mais encore une fois, quand il n’y a que l’un des deux qui est connecté à l’autre, il y a forcément DÉSÉQUILIBRE ÉNERGÉTIQUE ! Il est donc impératif que celui qui envoie son énergie apprenne à se protéger et à contrôler son empathie, pour la stopper quand l’autre en abuse ou franchi les limites du bien-être et de l’équilibre de l’empathe (que ce soit consciemment ou non).

Apprendre à dire Non et à mettre des limites

empathy echange
C’est certainement la chose la plus difficile pour un empathe. Etant donné qu’il est capable de ressentir en temps réel et même EN AVANCE les pensées et les émotions des autres, pendant qu’il est en train de parler ou sur le point de parler, il sait DÉJÀ d’avance ce que l’autre va ressentir ou répondre ou penser, à la suite de ce qu’il va dire ou faire. Quand l’empathe entame une conversation, il est à la fois LUI et à la fois l’AUTRE (en d’autres termes, il ressent comme s’il se parlait à lui-même, ou à un autre lui). Il expérimente à la fois sa propre perspective, et en réponse, la perspective de l’autre.

 

Capture d’écran 2015-05-10 à 00.57.14C’est la raison pour laquelle il est si difficile pour un empathe de se mettre en colère contre quelqu’un, ou de dire non (surtout avec les gens qu’il aime). Tout simplement car il est à la fois la personne qui dit non, et à la fois celui à qui on dit non. Il est à la fois celui qui se met en colère, et celui qui se fait « gronder ». Tout cela en même temps. Il se retrouve donc comme « coincé » et n’arrive souvent à rien dire, puisqu’en temps réel il expérimente toutes les perspectives, et est incapable de blesser. Face à son absence de réaction, parfois l’individu non-connecté, non-empathe va prendre l’empathe pour un individu « faible », qui manque de personnalité, et pourra même aller jusqu’à « abuser » de la situation ou de la personne (même inconsciemment car c’est avant tout énergétique). Nous connaissons cette triste réalité que les « gentils » sont souvent les plus abusés. L’empathe se sentira alors ensuite encore plus mal, car il n’aura rien dit non pas par faiblesse, mais pour ne pas blesser l’autre (ou car il savait d’avance qu’il n’y avait pas de possibilité de compréhension dans la conscience de l’autre) – et c’est là souvent que la colère interne, la tristesse ou la frustration montera. La colère et la frustration d’avoir à porter ce « poids » seul, de comprendre l’autre tout en étant souvent incompris en retour, et par conséquent également la colère face à soi-même de ne pas réussir à dire non et à se faire respecter… L’empathe entre alors dans un dilemne. Il se rend compte qu’il ne peut plus dire oui aux autres si cela implique de se dire non à lui-même… Il réalise alors qu’il doit apprendre à se protéger et à mettre des limites dans son empathie.

 

Dire « non » aux autres pour se dire « oui » à soi-même

Overweight-sad-womanL’empathe développera souvent au fil des années en effet de la colère envers lui-même. Cette colère est un appel du moi intérieur qui demande à être respecté, au même titre qu’il respecte les autres. L’empathe, faisant systématiquement passer les autres avant lui-même, doit faire un grand travail « contre-nature » pour apprendre à se respecter assez pour se faire passer avant. Il doit lutter contre cet immense sentiment de culpabilité qui lui monte dès lors qu’il doit mettre une limite ou dire non. Comme il déteste l’égoïsme plus que tout au monde, c’est la chose la plus difficile qui lui soit d’accomplir. Mais pourtant, il convient de se demander : « quand je dis oui à cette personne, est-ce que je ne suis pas en train de me dire non à moi-même ? ». Nous ne pouvons pas nous considérer « moins importants » que l’autre. C’est ainsi que notre estime de nous-mêmes est sérieusement abîmée. Et c’est pour cette raison que la plupart des empathes manquent terriblement d’estime d’eux-mêmes. Ayant toujours fait passer les autres avant eux, de part leurs ressentis accrus, ils ont subis beaucoup plus d’abus que la moyenne, de rejets, d’humiliations, et ont donc toutes ces blessures beaucoup plus présentes (blessures de l’abandon, du rejet et de l’humiliation). Le travail de l’empathe est donc de réapprendre à se dire « oui » au même titre qu’il a pris l’habitude de dire oui aux autres. Comment faire ?

 

higher selfLa première chose à faire est de se reconnecter à ses PROPRES ÉMOTIONS. L’empathe doit faire le tri dans ce qui lui appartient et ne lui appartient pas (les émotions des autres). Ses émotions sont sa propre guidance intérieure et donc il ne doit en aucun cas s’en éloigner (ceci est valable pour tout le monde). Si je me sens « mal », c’est le signal que ma vibration a chuté, et c’est mon corps qui m’envoie un message. Qu’ai-je fais, pensé, dit, entendu, pas fait, ou pas dit, qui m’a fait chuter vibratoirement ? (oui, les « non-dits » peuvent être aussi dommageables pour nous que les paroles, voire encore plus). Cela veut donc dire que dès lors que l’empathe est en présence d’un non-empathe où il n’y a pas d’échange énergétique sur le même niveau (de connexion), alors l’empathe doit impérativement RESTER DANS SON CORPS, et ne pas projeter sa conscience dans l’autre. Il DOIT RESTER SA PROPRE IDENTITÉ et ne DOIT PAS FUSIONNER AVEC L’AUTRE. Il pourra ensuite refusionner avec une autre conscience avec laquelle il y aura échange d’énergie ou respect mais dès lors que c’est unilatéral et surtout dès lors qu’il commence à « se sentir mal », il doit s’empêcher de fusionner et conserver les 2 perspectives bien distinctes, surtout la sienne. Un bon moyen est de se répéter dans sa tête, dès qu’on sent les premiers symptômes de fusion et de « plongeon » dans la conscience dans l’autre, de dire « non, non, je reste dans mon corps, je reste dans mon corps, je reste dans ma propre perspective », et de stopper le processus d’empathie dès ses prémices. Qu’est ce que JE ressens ? Qu’est ce que JE pense ? Qu’est ce que JE veux ?
 2 moyens visuels pour se protéger :

Je coupe le robinet énergétique pour ne pas me vider et stoppe la fusion

aura

Je visualise mon « aura » (ma protection énergétique) comme une « coque » qui me protège de tout ce qui ne m’appartient pas et je « reste en moi »

Exemple :

couple2Sophie est empathe et Sébastien, son conjoint ne l’est pas. Quand elle est avec lui, elle fusionne avec lui et devient lui. Quand elle va au restaurant, elle le laisse choisir car le fait de ressentir au fond d’elle la joie de Sébastien quand il va dans son restaurant préféré, la rend encore plus heureuse que d’avoir choisi son propre restaurant préféré. Elle fait la même chose avec ses amis, c’est toujours elle qui s’adapte car leur joie, de par son empathie, la rend heureuse. De l’extérieur, pourtant, souvent son attitude s’apparente à une absence de personnalité.
Sophie est malheureuse car quand Sébastien rentre du travail, il ne s’occupe pas du tout d’elle. Il est fatigué ou vaque à ses propres occupations, sans vraiment lui prêter d’attention. Sophie se sent mal (le corps de Sophie lui envoie des signaux que cette situation n’est pas « juste » et que sa vibration n’est pas au plus haut), mais de par son empathie, elle comprend Sébastien. Il passe sa journée au travail et n’a pas beaucoup de temps pour lui, donc quand il rentre le soir, il est « normal » qu’il ait besoin de prendre du temps pour lui. Et puis, elle arrive à tout gérer, les courses, les enfants, la maison, alors c’est bon, pas besoin qu’elle ne s’exprime sur le sujet. Elle va alors se coucher, et quand Sébastien la rejoint, il ne comprend pas pourquoi elle ne sourit pas. Elle a même l’air triste. Sophie est alors à la fois cette personne triste car délaissée, ET Sébastien qui ne comprend pas la réaction de Sophie quand il la rejoint. Comme elle « comprend » l’absence de compréhension de Sébastien, alors elle passe.

 

dispute couple litElle fait tout à coup un sourire pour dire que tout va bien, et Sébastien s’endort ensuite, rassuré, quelques minutes plus tard, laissant Sophie pleurant en silence sur son oreiller. Le lendemain, Sébastien aura tout oublié et recommencera, et Sophie « recomprendra ». Mais Sophie se sent de plus en plus mal, sa vibration baisse et sa joie de vivre aussi par la même occasion. Elle qui était si joyeuse et pleine de vie avant, elle ne se reconnait plus. Elle fait toujours tout pour remonter les autres, comprendre Sébastien, faire en sorte que tout soit parfait à la maison, et pourtant elle se sent mal (= son corps lui fait signe que quelque chose ne va pas). Un soir, Sébastien rentre du travail et trouve Sophie en train de pleurer sur le canapé. Il lui demande si ça va, mais malgré ses mots elle ne ressent aucune connexion avec lui. Elle voit bien dans sa conscience qu’il ne la « voit » pas, qu’il ne la comprend pas. Elle se sent terriblement seule. Elle qui comprend toujours tout le monde, pourquoi personne ne fait cela pour elle. Pourquoi n’a-t-elle pas droit elle aussi à ce que quelqu’un se penche sur elle et lui dise « Je comprends ce que tu ressens ». Et parfois même, au delà des mots, seul un regard peut nous faire nous sentir moins seuls. Tout simplement car c’est la connexion vibratoire qui nourrit. Ce ne sont pas les mots. Sophie réponds alors que tout va bien, car elle sait d’avance que si elle disait à Sébastien qu’il ne s’occupe pas assez d’elle et qu’elle se sent ignorée voire rejetée, il se braquerait et ne comprendrait pas, et la situation deviendrait ensuite encore pire. Alors une fois de plus, elle se tait et le garde pour elle, en se disant que c’est à elle d’être « forte ». Des mois peuvent ainsi s’écouler, voire même des années. Et un jour, Sébastien apprend que Sophie a un cancer. La famille de Sophie ne comprend pas : « Pourquoi il arrive toujours des maladies aux gens les plus gentils ? La vie est injuste. »

 

doctor-patient-empathy-3Mais le corps de Sophie n’a pas dégénéré immédiatement en Cancer. Il a commencé par la faire se sentir mal dans son coeur, il y a de nombreuses années déjà. Parfois il lui donnait mal au ventre aussi. Parfois il passait par les intuitions de Sophie lui disant que cette situation n’étais pas normale et que ce n’était pas ce qu’elle désirait ni méritait. Mais Sophie n’écoutait pas cette petite voix, et culpabilisait de vouloir autre chose que ce qu’on lui donnait. Et puis en plus, ces derniers temps elle lisait beaucoup de livres de spiritualité où on lui disait qu’il fallait être dans l’amour inconditionnel des autres, et leur pardonner. Alors elle était dans l’amour inconditionnel de Sébastien, mais cela ne l’a pas empêchée de développer un cancer. L’énergie qu’elle a donné pendant toutes ces années ne lui a jamais été renvoyée en retour. Elle qui « nourrit » tout le monde de sa compréhension et de sa connexion, n’a jamais été nourrie en retour. Elle a dû puiser sans cesse au plus profond d’elle-même pour faire remonter son énergie vitale, jusqu’au jour où il n’y en avait plus assez.
Sophie aurait également pu se suicider. Un beau jour ses proches l’auraient retrouvée morte, et on aurait pu entendre des phrases du type « Nous ne comprenons pas, Sophie semblait tout à fait bien dans sa vie, et avait tout pour être heureuse ! Un bon travail,  un mari, des enfants, une belle maison, nous ne comprenons pas ce qu’il s’est passé ». Rien ne peut tuer plus un humain « connecté » que l’absence de connexion. Il dépérit littéralement à vue d’oeil, jusqu’au seuil fatal. Voilà pourquoi tant de gens tombent dans la drogue, l’alcool, et toutes sortes d’addiction. Tout simplement car la solitude de l’âme est la pire de toutes.

 

human disconnection

Alors, comment rectifier le tir lorsque l’on est dans la situation de Sophie avant que le seuil fatal de perte d’énergie vitale ne soit atteint ? Voici maintenant le scénario de Sophie qui reprend son propre pouvoir créateur :

 

Sophie se sent rejetée et pas aimée à sa juste valeur. Sébastien l’ignore et comme elle est empathe elle voit ce qu’il se passe dans sa conscience, il est fatigué et autocentré et n’arrive pas à capter ce qui l’entoure. Il ne fait pas d’efforts car de toutes façons inconsciemment il est « habitué » à ce que Sophie gère tout et le comprenne. Il n’est donc pas « poussé » à lui-même développer son empathie ou à se préoccuper des autres. En surprotégeant Sébastien et le faisant passer avant elle, Sophie ne lui rend donc pas service et elle l’a bien compris. Sophie a bien conscience de sa capacité d’empathie. Elle s’en sert d’ailleurs merveilleusement bien à son travail et auprès de ceux qui en ont besoin. Elle aime la vie plus que tout et s’émerveille d’un petit rien quand elle part au travail le matin. Tout le monde l’appelle « le rayon de soleil », et quand elle se retrouve le soir dans ses sentiments négatifs face à Sébastien qui n’est pas présent émotionnellement, elle ne se reconnait plus mais maintenant elle a appris à identifier le processus et ne se laisse plus descendre dans la « spirale négative » des émotions. Elle prend le signal de son corps (qui lui fait se sentir mal) comme une alerte et comprend immédiatement qu’elle doit rester dans son corps et revenir dans ses propres émotions pour se faire respecter et mettre ses limites. Energétiquement, elle « coupe » le lien qui ne part que dans un sens. Elle stoppe le robinet énergétique. Elle s’aime suffisamment pour accepter ses propres désirs et besoins et ne plus les renier. Elle veut un homme qui soit présent émotionnellement pour elle, elle ne veut pas un « enfant » ou un homme fuyant, ou autocentré. Puisque c’est ce qu’elle ne veut pas, elle arrête donc de « comprendre » (dans le sens « cautionner ») cet aspect chez l’autre car ainsi elle continue à créer cette réalité. Elle se remet à créer sa propre réalité, sur la base de ce qu’ELLE souhaite. Elle se focalise donc sur ce qu’elle souhaite (dans l’enthousiasme et non la frustration) pour s’aligner vibratoirement à ce qu’elle désire, avant que cette chose ne soit encore manifestée dans le monde physique (que ce soit Sébastien qui change ou la manifestation d’un autre homme plus aligné à ce que Sophie désire). Elle a repris son plein pouvoir et reconnait la personne importante qu’elle est, et surtout puissante, dans la création de sa propre réalité. Nous ne sommes pas responsables de ce que les autres font ou ne font pas, mais nous sommes responsables de les laisser entrer dans notre réalité. Pour qu’ils puissent entrer dans notre réalité proche, il faut que vibratoirement nous leur ayons laissé la place.

 

La clef est donc de cesser de cautionner ce que nous ne désirons plus voir se produire dans notre réalité. Il y a une différence entre « comprendre » et « cautionner ». Nous devons apprendre à « comprendre » mais sans s’impliquer vibratoirement (sans fusionner avec l’autre et ainsi impacter notre vibration) et sans laisser cette chose exister dans notre réalité.

 

C’est aussi la raison pour laquelle beaucoup de personnes battues ou abusées restent avec leur bourreau et même, « l’aiment ». Car elles le « comprennent », et le comprennent tellement qu’elles sont devenues lui et se laissent ainsi abuser. En le comprenant elles « cautionnent » indirectement ce qu’il fait, elles lui permettent vibratoirement de pouvoir faire ce qu’il fait. Reprendre son pouvoir serait donc de vibrer la vibration suivante :

« Je comprends ce que tu vis, mais je ne peux accepter ce que tu fais. Ton action me fait me sentir mal moi, donc c’est que mon corps m’envoie le signal que ce que tu fais n’est pas juste, n’est pas bon pour moi. Je ne désire plus cautionner ce que tu fais, alors je ne participe plus énergétiquement à la création de cette réalité avec toi. Si je me retire énergétiquement de ce scénario, alors tu ne peux plus continuer et ainsi je te rends encore plus service que de t’avoir « compris » (dans le sens cautionné). Tu as ainsi appris, que tu ne peux pas faire tout ce que tu souhaites aux autres, sans qu’ils ne mettent de limites, puisque tu n’es pas capable toi-même de les ressentir. Tu vas devoir ainsi te remettre en question, bien plus que si j’avais continué à accepter encore et encore. J’ai confiance en mon propre pouvoir créateur et au fait que je peux manifester tout ce dont j’ai besoin dans ma vie. J’ai conscience que je n’ai jamais à subir quoi que ce soit qui n’aurait pas mon consentement. J’ai le plein pouvoir sur ma vie et sur ma réalité et je m’aime suffisamment pour désirer le meilleur pour moi-même, comme je désire le meilleur pour les autres. Je ne culpabilise plus de vouloir me sentir bien, de vouloir pouvoir réaliser mes rêves et mes envies. Ce n’est pas parce que je suis empathique que je dois tirer une croix sur mes propres désirs et besoins. Mon empathie est une qualité qui doit être HONORÉE et non bafouée ou abusée, et j’ai compris que dans un monde encore si déconnecté, c’est à moi de faire le filtre. J’utilise mon empathie quand vibratoirement le terrain est sécurisé, et reste dans mon propre corps quand les limites du non respect risquent d’être non franchies, ou que cela menace trop ma propre vibration et donc mon propre bien-être et la création de ma propre réalité. »

Sentez-vous la différence vibratoire d’un tel discours interne ? Quelle réalité Sophie va-t-elle créer en retrouvant ainsi son propre pouvoir ? Elle ne pourra que créer la réalité suivante : Sébastien devra s’aligner à cette vibration ou alors une autre personne entrera dans sa réalité, elle-même alignée à cette vibration et donc à ses besoins et désirs.

 

dispute mamanRéussir à affirmer ses propres désirs et besoins pour un empathe encore une fois est l’une des choses les plus difficiles, et lorsque nous sommes en train de dire non ou de mettre des limites, surtout avec un proche, il faut impérativement « tenir » pendant que nous disons non et nous empêcher de « craquer » dès que l’on ressent l’autre (qui pourra être triste ou en colère par exemple). On peut tout à fait comparer cela à une mère qui doit disputer son enfant quand il fait une bêtise. Pourtant, elle sait très bien que l’enfant ne l’a pas fait exprès ou que c’est « normal » qu’il fasse ce genre de bêtises à son âge au vu de sa conscience, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne va rien lui dire, sinon il continuera et ne comprendra jamais qu’il doit cesser de faire cela ou que c’est une chose dangereuse ou mauvaise pour lui ou pour les autres. Cela n’empêche pas non plus la maman d’aimer énormément son enfant, même si elle le dispute. C’est le même procédé lorsque nous devons mettre des limites autour de nous. Dire non ne veut pas dire ne pas aimer l’autre ou être égoïste. C’est simplement affirmer ce que l’on souhaite et ne souhaite pas dans sa propre réalité, et souvent aussi, cela permet à l’autre d’évoluer beaucoup plus que de lui avoir tout cédé.

 

man earth connexionBeaucoup d’empathes prennent leur empathie comme un « fardeau » plutôt qu’autre chose et ont souhaité maintes et maintes fois qu’on leur enlève ce fardeau, pour être « enfin comme tout le monde ». L’empathie et l’hypersensibilité sont difficiles à vivre au quotidien dans un monde si déconnecté, mais avec les techniques que nous venons de voir, et surtout la compréhension des mécanismes vibratoires et de création de notre réalité, nous pouvons reprendre notre pouvoir en temps qu’empathe et nous en servir à bon escient, sans en subir les conséquences négatives. Notre discours interne créé notre réalité externe, alors temps que nous pensons que l’empathie est un fardeau, notre réalité externe reflétera cette croyance, et nous nous placerons en tant que « victimes ». Il faut au contraire arriver à changer sa perspective sur cette qualité que nous possédons qui sera la normalité de demain, la normalité d’un monde et d’une humanité plus consciente, si nous persistons dans cette voie. Il y a une citation de Saint Augustin qui dit « Ce qui est juste est juste, peu importe si personne ne le fait. Ce qui n’est pas juste, n’est pas juste, même si tout le monde le fait ». Gardez toujours cela en tête vis-à-vis de votre empathie. Même si vous êtes la seule personne de votre entourage à l’être, ce qui est juste est juste. Ne pas être connecté au reste du Monde et aux autres n’est pas « juste », même si c’est le cas encore de la majorité des humains. Mais nous sommes là pour leur montrer la voie. Nous sommes là pour leur montrer ce qu’est justement qu’un humain conscient. Devenez un modèle de cet humain conscient qui sait utiliser son empathie à bon escient tout en mettant des limites à ceux qui ne savent pas les déterminer d’eux-mêmes. Et surtout, ne désirez plus ne plus avoir cette qualité, ce serait comme si un oiseau disait qu’il désirait ne plus chanter car personne ne comprend son chant. C’est la nature de l’oiseau que de chanter, peu importe si personne ne le comprend ou ne l’entend. Ce qui compte, c’est la relation entre votre âme et vous. Et vous savez très bien au fond de vous que vous ne seriez pas plus heureux si on vous enlevait votre empathie, autrement dit votre connexion avec le Monde qui vous entoure, car vous perdriez tout, même la connexion aux choses et sentiments merveilleux de ce Monde, et ils sont nombreux. C’est justement l’empathie, la qualité indispensable à un Monde harmonieux et plus conscient, et vous faites partie des pionniers et des graines de ce Monde plus conscient. Intégrez-le profondément en vous et ne reniez plus jamais cet aspect de vous, car vous portez en vous le Monde de demain, la Conscience de demain, que vous êtes venus pour inséminer petit à petit sur Terre.

 

empathy world

 Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale :

Auteur : Laura Marie

http://lauramarietv.com/comment-apprendre-a-dire-non-et-a-se-proteger-lorsque-lon-est-empathique/

Rencontre REIKI été 2015

555193e04d6kvfqa

 

Rencontre REIKI le samedi 27 juin 2015  (à partir de 10h) à Tréclun.

Si vous êtes intéressés veuillez nous le faire savoir en commentaire ou par téléphone à Hugues ou Marina.

Comme d'habitude nous partagerons le repas de midi. Amener un plat salé ou sucré ou bien les deux.

 

Soins REIKI au programme, méditation, etc...

Venez nombreux et c'est avec plaisir que nous accueillerons votre petite famille!

 

555193e04d6kvfqa

Message des Hathor N° 24 du 16 avril 2015

Message des Hathor N° 24 du 16 avril 2015

Keter / Malkhout

Bonjour milena@Or,
Bonjour à vous chers travailleurs de Lumière,
Bonjour à tous ceux qui nous écoutez…

Nous sommes les HATHOR,

Nous venons aujourd’hui vous parler d’un commandement oublié : « Honore ton père et ta mère ».

Savez-vous que vous portez la responsabilité de la rédemption spirituelle des âmes qui vous ont donné la vie?

Vous pourriez rétorquer : « mais ce sont nos parents qui sont responsables de nous », car dans la dimension au sein de laquelle vous évoluez, c’est ainsi que vous entrevoyez la relation entre parents et enfants. Mais sachez que dans les mondes spirituels, cette relation est inversée.

Nous vous avons plusieurs fois indiqué les liens multidimensionnels qui relient vos « morceaux d’âmes » ou étincelles, démultipliées au sein des mondes supérieurs, inférieurs, et parallèles, qui impliquent que votre nature d’être est en réalité multilocalisée.

Vous existez dans plusieurs mondes simultanément et vous existez également dans votre monde au sein de plusieurs corps, simultanément.

Ceci doit vous aider à comprendre que vous existez aussi dans le corps de vos parents.

Vos corps sont des vaisseaux organiques, de structures malléables et c’est en leur sein que se trouve l’étincelle divine primordiale qui résonne constamment avec votre Êtreté non incarnée.

Vous pourriez répondre : « mais nous ne sommes pas ce corps, nous ne sommes pas ce sac de nourriture »... Et nous vous disons c’est dans ce corps, au sein de vos os et de votre chair que se trouvent vos pensées et vos paroles. C’est seulement ainsi que vous pouvez comprendre pourquoi « le Verbe se fait chair », car en vérité, il n’y a aucune différence entre ce qui est dit et ce qui est forme. Et il n’ y a aucune différence entre ce qui est pensé et ce qui est fondement.

Votre Êtreté non-incarnée veille au sommet de la pyramide des « étincelles éparpillées » hiérarchiquement organisées, qui composent ce que vous appelez votre âme.

Ainsi votre âme est composées de multiples « entités » qui vivent au sein de « corps » différents et dont la structure est adaptée au monde dans lequel ce « corps » évolue.

Par exemple, vous vivez simultanément en « étincelle », dans le corps de plusieurs personnes au sein de votre dimension 3D, mais vous existez également, au sein d’autres « corps » plus éthérés dans d’autres dimensions… Vous existez au sein d’entités de lumière et au sein d’entités de l’obscurité, de la même manière.

Il existe un tissage entre toutes vos « étincelles » et ce tissus compose la géométrie d’une belle pyramide au sommet de laquelle votre Êtreté règne en pyramidion.

Si vous comprenez ceci, il vous sera facile d’envisager votre interaction métaphysique avec votre lignée génétique et vos lignées stellaires.

Mais sachez que selon la nature de votre Êtreté, vous pouvez participer à la composition de centaines, de milliers ou pour certains de millions d’âmes. Certaine âmes « principales » sont éparpillées dans tous les règnes : minéral, végétal, animal et humain non adamique, par millions d’étincelles, et au sein du règne adamique jusqu’à 31 multiplications et cela uniquement dans votre monde 3D…. Ainsi ce quota de démultiplication se répercute dans tous les mondes, dans toutes les dimensions, au mêmes conditions numériques.

Imaginez l’impact de leurs pensées et de leurs paroles dans le multivers …! Ces êtres, à ce point étendus, sont rares et sont des justes dans leur génération.

Pour la plupart des belles âmes non-adamiques, cette démultiplication est réduite, mais elle n’est pas pour autant inexistante. Qui que vous soyez, vous êtes tous des êtres multilocalisés.

Cette multilocalisation commence par vos parents, vos créateurs génétiques. C’est ainsi que vous vivez dans leur corps.

Au fil de la vie d’un humain, il peut aussi se passer des évènements qui vont engendrer la perte d’une étincelle qui va aller se « coller » à l’âme d’un animal qui deviendra votre protégé, sachez que cette étincelle qui vous est rendue par ce biais vient pour être réparée.

Il se peut aussi que par votre mérite vous obteniez le gain d’une étincelle d’un ascendant qui fut un juste, elle vient vous aider dans votre parcours d’ascension.

Il existe un nombre incalculable de cas de figures (géométriques) qui vont participer au redressement de votre signature vibratoire et cela se fait à chaque instant. Au cours d’une journée, vous pouvez vivre différents moments au cours desquelles votre configuration d’âme sera différente. Si un matin vous êtes en colère, peut-être vivez-vous en cet instant dans le corps éthérique d’un petit démon manipulateur ! ….

Si vous êtes empreint de barbarie, alors c’est que vous vivez constamment dans les corps de grands démons qui se nourrissent de votre vitalité.

Quels que soient les multiples localisations de vos étincelles, vous en faites profiter en tout premier lieu, vos parents.

Ainsi, ce commandement « honore ton père et ta mère » vous invite à surveiller la destination de vos étincelles… Où vous éparpillez-vous ? N’oubliez pas que par le mérite de votre « attention » vous pourrez recevoir un apport d’âmes de plus en plus hautes qui viendront à leur tour vivre en vous…

Vos corps sont des réceptacles pour recevoir la lumière et leur purification se fait par « un régime alimentaire multidimensionnel » :
De quoi et de qui vous nourrissez-vous? Comment et dans quelles conditions vous nourrissez-vous? Pourquoi vous nourrissez-vous?

Nous n’attendons pas de vous de devenir des êtres parfaits, nous vous prions simplement de devenir des êtres conscients… bannissez autant que possible toute ignorance…

Nous en avons terminé pour aujourd’hui. Ce message difficile à appréhender pour certains, plus accessible pour d’autres, sera dans tous les cas un facteur d’ouverture pour chacun d’entre vous.

Nous vous remercions de nous avoir écouté,

Nous vous aimons et vous honorons,

A bientôt pour un nouveau message,

Merci milena@Or pour cette transmission,

Les Hathor

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps

Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

« Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale : (http://lauramarietv.com/denoncer-le-mal-nourrit-il-le-mal/).
Toute personne commençant à s’intéresser au développement personnel et à la « spiritualité », arrivera automatiquement sur l’enseignement principal repris par quasiment tous les enseignants et guides : La pensée est créatrice; autrement dit, ce que l’on appelle communément « La Loi de l’Attraction ».

 

head silhouette with star burst backgroundLa loi de l’attraction a été reprise dans tous les sens et à toutes les sauces, souvent mal comprise du public à cause du fait que certains ouvrages en parlant, n’incluent pas l’élément clef de cette loi : ce n’est pas tant la pensée qui crée mais la VIBRATION que nous ressentons et dans laquelle nous sommes qui attire dans notre vie les évènements / circonstances / personnes alignées à cette vibration. Autrement dit, si j’ai peur d’avoir un accident de voiture, oui je peux, en me focalisant trop sur cette peur bien précise attirer à moi un accident de voiture, mais je peux aussi manifester ma vibration de peur sous une autre forme, c’est à dire que je peux attirer à moi d’autres situations dans lesquelles j’aurais peur, même s’il ne s’agit pas forcément d’un accident de voiture. L’univers nous donne plus de choses alignées à la vibration dans laquelle nous sommes. De même, si je me répète toute la journée (sous prétexte de vouloir appliquer « la pensée positive » pour suivre la loi de l’attraction dans le sens positif) que « tout va bien se passer », « que je vais obenir cet emploi » (en le répétant machinalement et en essayant de m’en convaincre) mais qu’au fin fond de mon être c’est en fait la vibration de l’inquiétude qui est prédominante et non de la confiance en mon entretien d’embauche, devinez quelle réalité vais-je manifester ?

 

masquesL’univers n’écoute pas les masques et les simples paroles, si derrière, la vibration n’est pas alignée. C’est toujours la vibration qui prend le dessus en ce qui concerne la création de notre réalité (voir l’article complet explicatif sur comment crée-t-on notre réalité ici), raison pour laquelle tous les enseignants spirituels s’accordent à dire que la chose la plus importante est d’avoir la vibration la plus élevée (prendre soin de soi, de ses pensées, de son alimentation, etc…) pour être le plus possible dans une fréquence vibratoire élevée et ainsi créer sa réalité beaucoup plus facilement et de manière plus alignée à ce que nous désirons réellement (en accord avec notre âme bien évidemment).

Un être humain qui vibre haut en énergie (qui est lumineux, positif -sans pour autant nier le négatif, nous le verrons plus bas- qui a conscience de son pouvoir de créateur et qui est conscient de sa responsabilité en termes de création de sa réalité, en n’étant donc pas dans la « victimisation » ou l’impuissance), est un être humain très puissant puisque dans cette énergie haute il manifeste toutes les circonstances / personnes / évènements qui iront dans le sens de son chemin de vie et de ses souhaits, et puisque sa vibration étant élevée, il est forcément relié à ses intuitions et donc à sa guidance interne (qui provient de sa conscience supérieure et de ses guides sur un autre plan invisible). A l’inverse, un être humain qui vibre bas, à cause de blocages mentaux, de pensées non lumineuses tournées en majorité vers le négatif (dans le sens de l’impuissance, du découragement, de la colère, de l’incrompréhension, etc…), de manque d’ouverture d’esprit et d’ouverture de sa conscience, de l’absence de recherche d’évolution, d’une mauvaise alimentation vibrant elle aussi très bas (produits raffinés, produits animaux tels que la viande, le lait, etc…, sucre, produits chimiques) sera la plupart du temps coupé des messages de son âme (de ses intuitions) et donc se perdra toujours dans des chemins sinueux là où je le GPS de ses intuitions aurait pu le guider tout de suite vers des routes bien plus ensoleillées.
C’est en ce sens que les enseignements spirituels les plus communs nous apprennent que nous créons notre réalité, dans le sens que tout ce que nous vivons d’extérieur est le reflet de notre intérieur. Pour s’en rendre bien compte, il suffit de repenser à ces journées où tout a commencé mal, où on s’est cogné le pied contre le lit, puis où on a renversé notre café sur notre chemise juste avant de partir au travail alors qu’on était en retard, puis où, énervés et bouillonnants dans notre voiture nous sommes restés coincés 1h sur le périph, tout cela pour qu’en plus en arrivant au travail notre collègue que nous détestons en rajoute une couche avec ses refléxions. Oui, tout s’est enchaîné dans le négatif car dès le matin nous nous sommes mis dans une certaine vibration, qui par la loi de l’attraction à attiré à elle toute personne, évènement ou circonstance similaire à cette vibration. Inversement, si je me lève dans une humeur de folie, où je chante dans la salle de bain, en me demandant quelle robe colorée je vais mettre ce matin, en brossant mes cheveux avec amour en admirant à quel point ils sont brillants et plein de vie, en remerciant la vie d’être ici, en souriant devant le miroir, et que je sors dehors avec mes petites sandales en fredonnant dans la rue, dans la gaieté la plus totale, en pensant à tous mes projets, et bien, il y a de fortes chances que ce jour là je tombe sur LA personne qu’il me fallait pour finaliser un de ces projets, ou que je tombe sur un billet par terre, ou autre évènement ou personne « positive » pour la suite pour moi. C’est ainsi que cette loi de l’attraction fonctionne.

Mais alors, il vaut donc mieux ne pas se focaliser sur le négatif, si on ne veut pas l’attirer à soi ?

 

Question très logique, lorsque l’on apprend la loi de l’attraction. C’est d’ailleurs ce que beaucoup d’enseignants vont dire – ce qui est en partie vrai (nous verrons les nuances plus loin) : se focaliser sur le » négatif » engendra plus de négatif dans nos vies.
Mais c’est là qu’intervient le 2ème enseignement principal de la plupart des guides spirituels : on nous dit que « le bien et le mal n’existent pas ». Qu’est ce que le positif et qu’est ce le négatif ? Dans quels cas quelque chose est-il positif ou négatif, bien ou mal ? Là est la question, raison pour laquelle beaucoup ont décidé d’adopter la philosophie du : le bien et le mal n’existent pas, donc je ne dois jamais rien juger, je dois tout accepter, je dois être dans le « lâcher-prise ». On peut entendre des phrases dans les communautés spirituelles telles que « Qui suis-je pour juger le travail de la création ? », « Je dois être dans l’amour inconditionnel de Tout », phrases répétées soit de manière sincère soit à contre coeur une fois lancés dans sa quête spirituelle pour essayer de correspondre à ce qui se fait dans « la communauté spirituelle » (encore une fois souvent pour essayer d’avoir l’impression qu’on est et qu’on fait comme les autres, même si cela va à l’envers de ce que l’on ressent profondément).

 

fuck namasteCar encore une fois, ce n’est pas ce que l’on dit qui compte, mais l’émotion et donc la vibration qui est derrière. Si je dis à quelqu’un « ce n’est pas grave, je te pardonne, Namasté », mais que derrière, on pense « Espèce d’en*oiré », alors on est pas en phase avec soi-même, et malheureusement quand on fréquente les milieux et sites spirituels on peut voir que ce genre de phrases édulcorées mais non sincèrement ressenties sont très courantes. On est dans l’ère du « Namasté » à tout va, mais quelle énergie se cache réellement derrière ce Namasté ? Là est la véritable question.

 

mains barreaux prison
Attention, la spiritualité est elle aussi devenue une « mode », et malheureusement, comme dans tout « groupe », la spiritualité n’a pas échappé elle non plus aux « codes » de conduite que l’on est sensé adopter en y entrant. Vous avez peut être découvert que dans les milieux spirituels vous étiez peut être encore plus jugés qu’avant, non ? Pourtant prônant l’amour inconditionnel et les Namasté à tout bout de champ. Ne tombons pas dans ce panneau. Ne quittons pas des « cases » pour retourner dans d’autres « cases », autrement dit d’autres « prisons ». On peut être « spirituel », bon, éveillé, sans utiliser tous ces mots, sans s’habiller en hippie, et sans correspondre à tous les critères / codes de conduite ou de parole que le « milieu spirituel » a lui aussi créé. Il y a des lavages de cerveau qui s’opèrent dans tous les milieux, le tout est de toujours garder son DISCERNEMENT et être fidèle à qui l’on est, tout en évoluant et en restant ouvert, certes, mais sans laisser tomber tout de sa personne pour rentrer dans un « mouvement », quel qu’il soit (en remettant totalement son pouvoir et son discernement à ce mouvement). N’oublions pas que nous avons TOUS des missions de vie différentes ! Nous ne sommes pas tous sensés devenir des moines tibétains !

 

homme bandeauJ’en profite pour parler de ce sujet car on retrouve ces syndromes justement dans tous les concepts spirituels, y compris celui du bien et du mal. Le problème grave étant selon moi, que certains enseignements spirituels prônent tellement le détachement et le fait de ne pas se focaliser sur le négatif que certaines personnes en deviennent totalement « inactives », « neutres », voire « victimes », car elles ont tellement lu ou entendu que le bien et le mal n’existaient pas et qu’il fallait être dans l’amour incondionnel que même en présence d’un être humain qui les abuse elles restent dans la situation abusive, même en souffrant, en se répétant « le bien et le mal n’existent pas, il est une création de la source lui aussi, je dois l’aimer inconditionnellement ». Sauf qu’en face on a une personne qui n’est pas du tout au même niveau de conscience et dans la même énergie et qui au contraire n’attend que ce genre de cadeau d’empathie pour abuser encore plus de ses cibles et de s’en nourrir. Amour inconditionnel ne veut pas dire laisser tout et n’importe quoi entrer dans nos vies. Encore une fois, Buddha lui même a déjà jeté à l’eau et tué un homme pour se défendre de quelqu’un qui voulait le tuer. Alors, cet enseignement spirituel que le bien et le mal n’existent pas (tel qu’on le conçoit ici sur Terre dans la plupart des consciences), et qu’il faut être dans l’amour inconditionnel, oui il est bien évidemment juste, mais jusqu’à un certain niveau, et surtout pas au détriment de sa propre vie, de sa propre existence, de son propre corps, de sa propre âme. C’est en cela que ces enseignements portent à confusion chez de nombreuses personnes, voire peuvent les pousser à accepter des situations abusives, quand pourtant tout leur être et leurs intuitions leurs disent de fuir (ils se disent alors qu’ils ne « sont pas assez spirituellement élevés » s’ils ne sont pas capables d’aimer leurs agresseurs inconditionnellement ! et se victimisent encore plus). Attention danger ! Les intuitions et la guidance interne sont TOUJOURS à écouter en priorité plutôt que n’importe quel « enseignement » extérieur.

« Le bien et le mal n’existent pas »

Alors, prenons un moment pour s’arrêter sur cet « enseignement ». Certainement un des concepts les plus difficiles à appréhander lorsque l’on se lance dans une quête de découverte de qui nous sommes réellement. On nous dit que le bien et le mal n’existent pas car :
1) Derrière un « mal » peut se cacher un « bien », et vice versa (un enseignement pour notre âme par exemple)
2) Le « mal » permet au « bien » de s’éveiller et de réaliser qui il est (« La noirceur permet à la lumière de briller »)
3) Ce qui est « bien » pour quelqu’un peut être « mal » pour quelqu’un d’autre et vice versa
4) Ce qui est « bien »  à une période de notre vie peut devenir « mal » à une autre période de notre vie, et vice versa
5) Tout ce qui existe dans l’univers est une création de la « Source » donc rien n’est « mal » (la Source étant « Amour inconditionnel »)

 

Je dirai que ce sont, pour simplifier, les arguments principaux pour dire que « le bien et le mal n’existent pas ». Maintenant, bien sûr qu’ils existent, et de tout temps, dans tous les textes anciens, sacrés, etc il a toujours été question de forces « bénéfiques » et forces « maléfiques », « positives » et « négatives ». Parce que c’est ça, la véritable histoire de l’univers, et de notre humanité, nous ne sommes qu’une civilisation parmi tant d’autres qui ont existé bien avant nous et qui existent partout dans l’univers, certaines pacifiques, certaines plus égoïstes. De tout temps il y a eu des gens qui voulaient faire le bien et des gens qui voulaient « faire le mal ». Il y a bien évidemment des choses que l’on peut considérer comme « mal », et heureusement, sinon on en serait encore à se guillotiner ou à s’écarteler pour faire la fête le dimanche. Si le bien et le mal n’existaient vraiment pas alors pourquoi chercherions-nous tant à évoluer et à corriger nos comportements cruels et destructeurs ? Pourquoi chercherions-nous a arrêter les guerres si les guerres n’étaient ni bien ni mal ? Le mot « cruauté » pourrait-il exister si le mal n’existait réellement pas ? Pourquoi avons-nous donné le droit de votes aux femmes alors si ce n’était pas « mal » qu’elles ne l’aient pas ? Pourquoi avons-nous arrêté l’esclavagisme des noirs si ce n’était pas « mal » d’abuser d’autres êtres vivants sous prétexte que leur couleur de peau était différente ? Pourquoi lorsque l’on voit un animal torturé, 90% des humains se sentent très mal intérieurement, leur chackra du coeur se reserre au point de leur faire mal au coeur de manière physique, si ce n’était pas « mal » de torturer un autre être vivant ? Même dans l’hypothèse où admettons un de ces « mal », est ensuite devenu un « bien » en permettant à des personnes ou à des civilisations d’évoluer ; A évoluer vers quoi ? Vers l’absence de ces actes donc cela veut bien dire qu’ils étaient bien « mal » à l’origine, on ne souhaite pas changer quelque chose qui est « bien ».  Et ce sont de ces actes qui ne sont pas « bons » dont je vais parler dans la suite de cet article. Ceux dont nous pouvons tous nous accorder qu’ils ne sont pas « bien » : tuer, torturer, mentir, abuser, ne pas respecter, maltraiter. Jesus n’aurait pas dit « tu ne tueras point » si c’était « bien » de tuer. Il n’aurait pas dit non plus « Aimez vous les uns les autres » si c’était mal de s’aimer. Nous ne dirions pas non plus qu’il y a des civilisations « plus développées » que nous dans l’univers, plus intelligentes émotionnellement, plus développées spirituellement et plus pacifiques, si ce n’était pas « bien » d’être pacifique. La quête profonde de l’être humain a toujours été de tendre vers le « meilleur ». Comment le « meilleur » pourrait-il exister si le « bien » n’existait pas ? Là, je vous épargne les photos illustratives de ce qu’est « le mal ». Tapez simplement dans google : guerre, viol, pédophilie, meurtre, femme battue, abattoir, et si vous n’avez pas envie de vomir, alors bravo (enfin pas bravo, c’est inquiétant).

 

 

Dénoncer le mal nourrit-il le mal ?

dénoncer sexisme
Nous en arrivons maintenant à la finalité de la refléxion. Si se focaliser sur le négatif attire plus de négatif (comme vu en début d’article selon la loi de l’attraction), alors, dénoncer le mal, nourrit-il le mal ? (le mal tel que nous venons en dernier lieu d’en parler, celui sur lequel nous pouvons tous être d’accord : tuer, maltraiter, abuser, etc).

 

La réponse est simple : Tout dépend dans quelle VIBRATION c’est fait. Tout dépend si notre point de focus est le mal et rien que le mal, ou si notre finalité et notre focus principal est le bien et le changement vers le positif, tout en dénonçant le mal.

Je m’explique : Si mon focus ce sont les mensonges du gouvernement ou la maltraitance animale ou sur les femmes par exemple, et que je passe mes journées à dégoter les nouveaux mensonges du gouvernement chaque jour, ou à informer les gens sur de nouveaux cas de maltraitance, en étant dans la colère, la tristesse et la frustration, en ne pensant qu’à cela, et en ayant même plus du tout de vie « autre » que le fait de dénoncer ce qui ne va pas… Là, en quelque sorte, je « nourris » le mal puisque ce mal a fait que je ne porte plus ma propre lumière. Ce mal m’a désactivé puisque maintenant mon point de focus n’étant que sur ce mal j’en ai complètement oublié l’être lumineux que j’étais,  toutes les choses merveilleuses que j’aurais pu créer sur cette planète pendant mon passage, et les merveilleuses personnes que j’aurais pu croiser. Ce mal m’a fait oublier de sourire, je ne sais même plus ce que c’est que de ressentir la joie, car tout mon être en entier est imbibé de la noirceur que pourtant je n’ai jamais moi-même commise, à force de l’avoir trop regardée. Je ne vois plus que cela et je ne sais plus voir le beau, le beau et le bon sont devenus invisibles à mes yeux car comme mon point de focus est devenu le moche et le mal, c’est ce qui apparaît encore plus chaque jour dans ma réalité, ce qui me rend à nouveau encore plus mal et déprimé… (c’est en effet un cercle vicieux).
Maintenant si je suis dans ma lumière, fort(e), et que j’ai conscience que quelque chose n’est pas normal ou n’est pas bon, j’ai conscience d’une maltraitance, et je souhaite la dénoncer pour que d’autres êtres vivants ne soient plus victimes de ces actes, mais que je le fais en me focalisant sur mon souhait de faire disparaître cette noirceur pour laisser place à la lumière et à la beauté justement, sans éteindre ma propre lumière et sans oublier l’être lumineux que je suis au fond, alors, nourris-je le mal ? Bien sûr que non, au contraire, je le dénonce, donc je le met sur la place publique, je fais donc tout pour ne plus lui donner la possibilité d’exister. Même si ce sera dur, cela ne m’enlèvera jamais mon sourire, ma propre bonté, ma propre joie quand les moments seront appropriés, car la vision du « mal » n’aura jamais éteint ma vision du « bien » et du beau. Au contraire, j’incarne cette vision du bien et du beau. Vous sentez la différence de vibration ?

 

Encore une fois, nous créons notre réalité en fonction de notre Vibration et non de nos pensées, donc si je dénonce le mal mais que cela me rend dans une vibration plus haute que si je me tais (ce qui est mon cas par exemple), alors, je deviens un élément extrêmement positif, et pour la création de ma propre réalité, et pour la planète. N’oubliant pas que dans l’échelle des émotions et des vibrations, même la colère est supérieure à l’impuissance et à la victimisation.

 

martin luther kingTous les changements sur cette planète vers le meilleur ont été le résultat de réelles ACTIONS et de réels dénoncements du « mal », de ce qui n’allait pas dans ce Monde (Droit de vote, esclavagisme, libérations, chutes des monarchies etc…) – Heureusement que nous avons eu des Martin Luther King, des Gandhi et des révolutionnaires qui ont osé s’opposer à l’inacceptable. Car on peut remplacer, pour éviter la polémique du bien et du mal, le mot « mal » par « l’inacceptable ». Oui c’est inacceptable que notre alimentation soit empoisonnée, que nos animaux soient massacrés, que des femmes et des enfants soient violés et torturés, que des hommes soient utilisés comme chair à canon, que l’on nous mente sur la véritable histoire de notre humanité, que l’on nous mente sur notre réelle identité et capacités spirituelles en tant qu’être humain, qu’on nous manipule avec les médias et le contrôle mental, qu’on nous cache la réalité sur les autres civilisations de l’univers avec qui la Terre est en contact depuis des milliers d’années. Ces civilisations elles-mêmes ont des « agendas » différents, certains positifs pour la terre, certains « négatifs ». Car oui, on peut résumer chaque individu et chaque espèce en 2 catégories, selon sa façon d’utiliser sa vie : Catégorie A) Servir sa propre personne (service to self) – Catégorie B) Servir les autres (service to others).

 

ceux qui le regardent sans rien faireDénoncer le mal même si pourtant ce mal ne nous touche pas directement, c’est ça servir les autres. Ce qui est ironique, c’est que beaucoup de personnes qui se cachent derrière ou se convainquent que « le bien et le mal n’existent pas », « qu’il faut être dans l’amour inconditionnel », et juste écrire namasté sur facebook toute la journée et méditer, seraient les premiers à aller crier justice dans une colère incroyable si on faisait à leur propre enfant ce qui est fait dans certains pays. Si on égorgeait leur enfant, ils seraient les premiers à courir aux tribunaux pour dénoncer cet acte et à dire « mais que fait la justice ?? Dans quel Monde vivons-nous ?? ». Soudainement ils ne diraient plus que dénoncer le mal nourrit le mal, ils ne diraient plus que le bien et le mal n’existe pas, ils devriendraient peut être même de nouveaux portes paroles pour ce genre de crimes, pour aider les autres familles victimes et mettre en place des systèmes pour que ce genre de choses ne puisse plus exister. Alors n’attendons pas que les choses nous touchent directement pour nous investir, ne tombons pas dans le piège de la « spiritualité aseptisée » qui ne fait qu’endormir et désactiver certaines consciences au lieu de les rendre plus puissantes et plus actives. Nous avons tous des missions de vie différentes, et si certains sont effectivement venus pour enseigner des concepts importants, de lâcher prise, d’amour inconditionnel, pour certaines consciences, d’autres se sont incarnés pour effectivement effectuer des actions concrètes (et même mener de grands combats) sur cette planète, dans cette troisième dimension physique dans laquelle nous sommes, pour que les choses évoluent.

 

Ce n’est pas en méditant ni en se concentrant sur le positif qu’on pourra déboucher son lavabo. Ce n’est pas en méditant qu’on pourra changer un pneu crevé. Il y a certaines actions dans ce monde physique qui ont besoin d’être faites pour devenir réalité. Et la réalité de demain ne passera que par nos actions d’aujourd’hui.

 

hommes autruche

 

 

Aucun mal ne peut exister si personne n’y consent. Et décider de ne pas voir c’est consentir. Décider de ne pas voir la maltraitance animale dans les abattoirs pour notre alimentation ne fera pas en sorte qu’elle cesse (c’est un exemple). La dénoncer publiquement permettra qu’elle cesse. Si vous étiez dans cet abattoir ou dans cette guerre à Gaza, vous aimeriez bien que quelqu’un vienne vous prendre la main et vous sauver. Vous serrer dans ses bras et vous dire que tout est fini, plutôt que quelqu’un qui passe avec un bandeau sur les yeux pour ne pas vous voir car « il ne veut pas se focaliser sur le négatif ». Ca, c’est ce que l’on appelle la politique de l’Autruche, ou autrement dit, « le déni ». Spiritualité ne doit jamais rimer avec déni. Spiritualité ne doit jamais rimer avec Bisounours. Namasté sur Facebook ne doit jamais remplacer les vrais actes de dévouement dans la vie quotidienne. Nous avons besoin d’actions à tous les niveaux : physiques, mentaux et spirituels. La souffrance sur cette planète est bien réelle. Ne nous cloisonnons pas dans une catégorie seulement plutôt qu’une autre. Ce monde a besoin de nous à tous les niveaux.

 

signature

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Laura Marie » (en lien hypertexte avec la source originale de l’article)
- Ne modifier ni texte ni images.
- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale : (http://lauramarietv.com/denoncer-le-mal-nourrit-il-le-mal/).

Livres à télécharger

834878gifmmueuatNombre d’ouvrages dans divers domaines offrent des informations indispensables à la compréhension du monde qui nous entoure.

Voici donc quelques suggestions de lecture groupées par thèmes. Ces ouvrages sont des livres complets disponibles ici et là sur l’Internet. Ils sont rassemblés ici afin d’offrir au lecteur désireux d’étendre ses connaissances dans des domaines connexes ou complémentaires la possibilité de consulter ou de télécharger divers ouvrages.

http://zone-7.net/v3/bibliotheque

Gregg Braden et l’effet Maharishi

Fond ecran wallpaper serie 02759Gregg Braden et l’effet Maharishi

Après avoir connu dans sa jeunesse deux expériences de mort imminente (NDE) et entamé une carrière d’ingénieur aérospatial, Gregg Braden est aujourd’hui devenu un conférencier célèbre grâce à la publication de ses livres L’Éveil au Point Zéro : l’Initiation collective, et Marcher entre les mondes. Il voyage depuis plus de 25 ans à travers le monde entier et anime régulièrement des stages initiatiques sur différents sites sacrés de notre planète.

Il a apporté la preuve scientifique du passage de la Terre à travers la ceinture de photons et du ralentissement progressif du rythme des rotations de la Terre.

En même temps, il est parvenu à démontrer scientifiquement l’accélération de la fréquence de résonance de la Terre (Résonance Schumann). Il affirme que, lorsque cette fréquence atteindra 13 Hz, nous serons au « Point Zéro » du champ magnétique, ce qui se traduira par une inversion des polarités électromagnétiques. La Terre devrait alors s’immobiliser puis, au bout de deux ou trois jours, commencer à tourner dans l’autre sens ! Dans combien de temps ???

Selon Gregg Braden, la fréquence du champ magnétique terrestre a déjà dépassé 12 Hz. Le temps va paraître de plus en plus rapide au fur et à mesure que nous approcherons du Point Zéro. En provoquant le renversement des pôles magnétiques, la traversée du Point Zéro précipitera probablement l’ensemble de l’humanité dans la quatrième dimension (qu’il considère comme un simple point de transit vers la cinquième). À ce stade, chaque chose que nous penserons ou désirerons se manifestera instantanément.

Le changement d’Âge au Point Zéro prédit par différents peuples depuis des milliers d’années serait en ce moment-même en train de se réaliser. Tout laisse supposer qu’après le franchissement de ce Point Zéro, le Soleil se lèvera à l’ouest et se couchera à l’est.

La plupart des technologies que nous connaissons cesseront bientôt d’être opérationnelles. Elles seront remplacées par de nouvelles qui feront appel à l’énergie libre.

La plupart de ces nouvelles technologies ont déjà été imaginées par Tesla il y a plus d’un siècle. Elles ont été proposées à différentes reprises à certains de nos chefs d’État par des extraterrestres, mais les organisations mafieuses mises en place par le gouvernement mondial ont jusqu’à ce jour réussi à en paralyser le développement. Le Calendrier Maya avait prédit tous ces changements qui arrivent maintenant. Les Mayas avaient prévu que nous irions au-delà de nos technologies actuelles et que nous reviendrions aux cycles naturels basés sur l’Harmonie Universelle.

Gregg Braden insiste sur la nécessité de ne pas sombrer dans la peur. Même si les conditions de vie sont devenues précaires et très difficiles pour une majorité d’entre nous, il faut nous préparer joyeusement aux changements qui arrivent, puisqu’ils résultent de « l’effet Maharishi » et amènent un Nouvel Âge de Lumière, de Paix et de Fraternité.

Voici son extraordinaire témoignage.

« Quasiment tous les anciens textes et toutes les traditions du monde s’accordent à dire que nous sommes tous liés entre nous et que nous sommes UN. Ils affirment que nous sommes unis les uns aux autres, mais que nous sommes aussi indissociables du monde, que nous faisons partie intégrante de la Terre et de ses changements.

Durant mes 25 années passées à voyager dans les différents pays du monde, et au fil des rencontres que j’ai eu l’occasion de faire avec des personnes issues de cultures et de traditions diverses, j’ai constaté que les gens veulent vraiment croire que nous sommes liés, mais ils ont besoin de savoir pourquoi et comment nous sommes liés.

À la fin du XXème siècle et maintenant, au début du XXIème siècle, la science a permis à ceux qui ont avant tout un besoin d’explications logiques de faire justement ce lien et de voir comment nous sommes connectés au monde et comment nous l’influençons, mais aussi comment, en honorant cette connexion à travers notre cœur, nous avons la possibilité de littéralement influencer les champs magnétiques de notre planète et par conséquent notre vie, notre santé et notre bien-être physique. Ces choses sont en effet liées au champ magnétique de la Terre.

L’événement qui a permis d’attirer notre attention sur ce phénomène, c’est ce qui s’est produit aux alentours du 11 septembre 2001. À cette époque, les États-Unis possédaient deux satellites appelés GOES, ce qui signifie Satellites Géostationnaires Opérationnels Environnementaux, le premier positionné dans l’hémisphère nord et l’autre dans l’hémisphère sud. Ces satellites avaient pour mission de mesurer le champ magnétique de la Terre et de renvoyer des relevés toutes les 30 minutes.

Les résultats de ces relevés révélaient généralement des changements mineurs. Or, le 11 septembre 2001, les scientifiques ont observé que les courbes des relevés indiquaient que quelque chose de relativement anormal se produisait, par comparaison à ce qu’ils avaient l’habitude de voir.

Ils se sont alors interrogés sur ce qui pouvait bien influencer à ce point le champ magnétique de toute la Terre, et pourquoi ils obtenaient ces pics anormaux sur leurs schémas satellitaires, du jamais vu auparavant. Ils ont comparé ces schémas avec ceux obtenus auparavant. Et tenez-vous bien : ils ont constaté que les pics des schémas étaient apparus au cours du mois de septembre 2001, et plus précisément, que le premier pic était apparu 15 minutes après l’explosion du premier avion dans la première tour du World Trade Center !

Cette découverte est vraiment primordiale pour le monde scientifique, parce que notre science est basée depuis trois siècles sur deux hypothèses erronées.

La première de ces hypothèses est que les éléments de l’univers fonctionnent de manière indépendante, sans aucun lien entre eux. Autrement dit, un événement qui se produit dans un endroit donné ne peut pas avoir de répercussions ailleurs à moins d’une coïncidence. La deuxième hypothèse affirme elle que nos expériences intérieures telles que nos émotions, nos pensées et nos croyances ne peuvent pas avoir un impact sur le monde extérieur, mais seulement sur notre propre corps.

Ces hypothèses soutenues à tort par les scientifiques pendant 300 ans expliquent pourquoi ces derniers ont été aussi surpris par les mesures obtenues sur les schémas satellitaires, à un moment justement où les émotions humaines sur la planète étaient focalisées sur la catastrophe. Tout ceci a entraîné une série d’études sérieuses dont voici la conclusion :

Il a été établi que les sentiments des humains et notamment le champ magnétique généré par le cœur de l’être humain quand il éprouve certaines émotions s’étend bien au-delà de notre corps, à tel point qu’ils sont détectables par des satellites qui se trouvent pourtant à des centaines de kilomètres au-dessus de la surface terrestre.

Il a aussi été démontré que lorsqu’un groupe de personnes décident de se mettre ensemble pour créer une émotion bien spécifique dans leur cœur, cette émotion est capable d’influencer littéralement le champ magnétique qui maintient la vie sur Terre.

Ce champ magnétique a des effets aussi bien sur la réaction immunitaire des êtres humains que sur la météo, les tendances climatiques, les cycles de guerre et de paix, notre aptitude à résoudre des problèmes, nos propres capacités cognitives.

Même si de prime abord, ces choses semblent n’avoir aucun lien entre elles, elles sont entièrement liées au champ magnétique terrestre.

Ce qui est remarquable, c’est que chaque être humain est relié à ce champ et bénéficie de cette relation sans en avoir forcément conscience, car il y a encore relativement peu de personnes qui perçoivent ce lien. Pourtant, la science a démontré que ce lien existe bel et bien.

Par conséquent, ce qui compte, c’est de rechercher des sentiments qui créent l’harmonie dans nos cœurs.L’harmonie est le véritable langage de communication entre le cœur et le cerveau. Certaines émotions qui viennent du cœur et qui sont générées par des sentiments de tolérance, de gratitude, de pardon, d’attention accordée aux autres ou de compassion ont toujours fait partie des recommandations faites par les traditions les plus authentiques et les plus anciennes.

Or, les scientifiques reconnaissent désormais que ces traditions avaient raison de dire que ce que nous ressentons dans notre corps se reflète dans le champ magnétique pour le profit de tous. La question qu’on se pose souvent est de savoir si nos émotions peuvent être mesurées. Ce que la science tend maintenant à prouver, c’est que les émotions affectent le champ de notre propre cœur.

En effet, le cœur humain est considéré comme le plus puissant générateur électrique mais aussi magnétique du corps. C’est important, car on nous a toujours dit que le cerveau était le lieu où nos actes prennent naissance. Le cerveau possède un champ électrique et aussi un champ magnétique, mais ces champs sont relativement faibles en comparaison de ceux du cœur.

Le champ électrique du cœur est environ 100 fois plus puissant que celui du cerveau, tandis que son champ magnétique est 5.000 fois plus important. 5.000 fois ! Vous vous rendez compte ? Et ce qu’il faut ajouter, c’est que le monde physique tel que nous le connaissons est entièrement déterminé par ces deux champs énergétiques : les champs électriques et les champs magnétiques, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.

Nos livres de physique disent que si nous modifions le champ magnétique ou le champ électrique d’un atome, nous changeons littéralement l’atome en question, c’est-à-dire la matière dont nos corps sont faits. Or, il apparaît que le cœur est conçu aussi bien pour agir sur les champs électriques et magnétiques de notre corps que sur ceux du monde qui nous entoure. Et ce sont les émotions créées dans le cerveau et dans le cœur qui sont responsables des modifications qui interviennent dans les champs électriques et magnétiques.

On me demande souvent en quoi ces découvertes sont liées à ce que nous appelons la loi d’attraction. Pour faire court, elles peuvent nous fournir un aperçu de cette relation. Mais quand on cherche plus loin aussi bien dans les découvertes que dans les enseignements du passé, on apprend qu’il s’agit en réalité moins d’une attraction que d’un reflet.

Je m’explique :

dans le monde qui nous entoure – et la science nous le confirme – il y a un CHAMP énergétique qui est en réalité un CHANT et qui est à la base de toutes les réalités physiques.

Et à ce propos, Lynne McTaggart a écrit ce superbe livre intitulé Le Chant de la Cohérence universelle qui aborde l’essence quantique. Certaines personnes le nomment « l’Esprit de la Nature », certains scientifiques l’appellent « l’Esprit de Dieu », d’autres « la Matrice » ou encore « la Matrice divine ». En 1944, le fondateur de la théorie des quanta, Max Planck, identifia ce champ qu’il appela « la Matrice », et c’est de là que vient ce mot. Lynne McTaggart

Ce que nous commençons à comprendre, c’est que lorsque nous créons des sentiments par rapport à ce que nous choisissons d’expérimenter dans nos vies, comme par exemple lorsque nous choisissons de façon consciente d’avoir une relation parfaite ou l’abondance dans notre vie ou d’obtenir notre propre guérison ou celle des personnes qui nous sont chères, lorsque nous créons ces sentiments, ces derniers modèlent les champs électrique et magnétique de notre cœur et modifient littéralement les éléments de cette essence quantique, de cette « soupe quantique » si vous voulez, permettant ainsi au schéma que nous avons créé dans notre cœur de se manifester dans le monde physique.

Il s’agit donc moins d’attraction d’un point de vue scientifique que d’une création consciente en nous d’un fondement que la structure de l’univers – ce que les Maîtres spirituels appellent « l’Intelligence cosmique » – vient ensuite modeler pour refléter dans le monde physique les sentiments que nous avions faits nôtres.

En d’autres termes, nous devons être dans notre propre vie cela même que nous voulons voir se manifester dans le monde. Et la science nous fournit désormais de bonnes raisons de comprendre pourquoi il en est ainsi.Vous me demandez combien d’individus sont nécessaires pour créer un certain type d’émotion dans leur cœur au point d’avoir des répercussions sur le monde ?

Gregg Braden

NOTA : Le phénomène de « superradiance » ou « effet Maharishi » (du nom du Maître spirituel indien qui fut le premier à le décrire) fut expérimenté pour la première fois à l’occasion d’une étude menée pendant le conflit israélo-libanais au début des années 1980. Cette étude consistait à réunir, dans les régions du Moyen-Orient dévastées par la guerre, des personnes formées à la technique de la méditation transcendantale élaborée par Maharishi Mahesh Yogi, et bien entraînées à développer en elles un sentiment de paix.

Maharishi Mahesh YogiDurant les périodes au cours desquelles elles éprouvaient toutes ensemble un sentiment de paix, le niveau de violence dans la région autour d’elles diminuait significativement. Les crimes, les meurtres et les accidents diminuaient, tandis que les activités terroristes cessaient. Et quand elles s’arrêtaient de focaliser leur attention sur l’harmonie, toutes ces activités reprenaient. Les résultats furent tellement évidents que les chercheurs purent déterminer le pourcentage exact de population nécessaire pour créer cet effet Maharishi. Il s’agit de la racine carrée de 1% de la totalité d’une population donnée, soit 100 personnes pour un million ou 800 000 sur les 7 milliards de personnes que compte actuellement la population mondiale…

Il semblerait logique et naturel de supposer que pour changer le monde, il faille que l’immense majorité de la population du globe y consente. Mais c’est une erreur.

Aussi bien les études menées autour de l’effet Maharishi que les observations ayant permis de vérifier la théorie du « centième singe » sont là pour nous le rappeler.

En vérité, ce qui est important, c’est que la nécessité d’un changement fasse l’objet d’une prise de conscience d’un nombre suffisant de personnes.

Le monde qui nous entoure possède un CHAMP énergétique qui est en réalité un CHANT mystique et qui est à la base de toutes les réalités physiques.

En nous concentrant sur notre propre éveil spirituel, nous aidons l’ensemble de l’humanité à se rapprocher du seuil de masse critique. Atteindre ce seuil reviendra à éveiller l’ensemble des habitants de cette planète ; c’est ce qui est demandé aujourd’hui par les Guides à un certain nombre d’entre nous, et cela nous est demandé PARCE QU’IL S’AGIT D’UN OBJECTIF TOUT À FAIT À NOTRE PORTÉE.

Pour l’atteindre, nous devons simplement renoncer à nos querelles, nous unir et choisir d’évoluer consciemment, dans la co-création, vers un nouveau monde. Il suffira qu’un faible pourcentage des habitants de notre planète se sente concernés par cet objectif pour que nous rentrions dans la « zone de virage » ; les choses changeront alors de façon soudaine et irréversible et l’humanité dans son ensemble basculera dans un nouveau paradigme. C’est « l’effet Maharishi » !

Olivier de Rouvroy

Trouver sur : http://l-unite.ning.com/profiles/blogs/gregg-braden-et-l-effet-maharishi

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur http://www.legrandchangement.com »
Merci !

© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius

Aimer et être aimé

Coeur 1L'automne touche à sa fin... le froid de l'hiver commence à se faire sentir au jardin.
C'est le moment d'intériorisation qui se manifeste.
Il est vrai qu'avec le changement de climat, les plantes ne savent plus trop quoi faire.
Le murier de chine laisse tomber les feuilles mortes, et fait en même temps pousser des nouvelles... il est un peu comme l'humanité,
complètement perturbé par ce changement.
C'est pour cela qu'il est bon de rester centré, de savoir ce que l'on veut faire de sa vie et d'observer avant d'agir.
Dans tous les enseignements de développement personnel, le let-motif est : sachez ce que vous voulez être, faire et avoir.
Ayez un plan pour votre vie et faites tout pour y arriver.
Connaissez votre valeur, libérez vos entraves et avancez, petit à petit mais surement vers la réalisation la plus belle.
Valorisez-vous, mettez en action ce que vous savez faire de mieux.
Vous avez des qualités propres... utilisez-les pour votre évolution.

Les méditations de Deepack Chopra ont pris fin aujourd'hui. Ce cadeau a été un moment de grâce.
Il rappelle pourquoi nous sommes sur terre :
Aimer et être aimé. Mettre au service de la vie nos talents spécifiques pour évoluer.
Il nous a rappelé que nous sommes un être atemporel, spirituel, une expression raffinée de la nature.
Que la force de vie et de santé parfaite est en nous et ne demande qu'à se manifester puisque nous sommes le domaine des possibilités
infinies de la création. Que l'équilibre est notre force et que notre corps et notre Esprit respirent en rythme.
Que notre corps est le véhicule de connexion de notre âme et qu'il est donc important de lui apporter le meilleur dans les repas
et boissons et de le 'bouger', de s'entourer de belles choses, de prendre le temps de méditer et de bien respirer.
Qu'il est important d'avoir un véritable objectif de vie en se demandant : qui suis-je vraiment ? Comment puis-je me rendre utile ?
Car donner est signe de richesse et c'est réaliser son dharma.. mettre son meilleur au service de la vie.
Et enfin de toujours remercier pour tout.. de tenir un journal de gratitude.

Alors, que faites-vous chaque jour pour donner votre meilleur ?
Qu'avez-vous comme talent ou qualité qui vous est spécifique et que les autres vous font remarquer ?
Les mettez-vous au service de la vie ? Ou passez-vous du temps a attendre que les autres vous assistent ?

Pour vivre heureux, il est nécessaire d'être avant-tout empli de l'énergie de puissance de la vie, qui est la force énergie amour en soi, et qui peut tout réaliser, puis de la faire rayonner. Si vous êtes plein d'amour, vous ne pouvez que la diffuser autour de vous.

Par contre, si vous vous sentez vide, en manque, rejeté, abandonné ou sans confiance, sans énergie, las, dégouté de la vie, inutile, pauvre...
que rayonnez-vous à la vie ? Et que pensez-vous attirer alors sur la même fréquence ?

C'est en modifiant chaque jour votre vision de vous-même et de la vie, en vous revalorisant, en libérant les mémoires de souffrance et en prenant consciemment un nouveau cap que vous pouvez améliorer grandement votre vie.

Pensez que vous êtes un être unique au monde, un chef-d'œuvre du Créateur, et que vous avez une grande valeur ! Même si votre Ego vous fait croire que vous êtes pauvre, c'est une illusion qui fonctionne tant que vous lui donnez vie.
Coupez avec les blocages, pardonnez, changez votre vision des autres, revalorisez-les et revalorisez-vous, et votre vie prendra une dimension différente !

Si vous faites chaque jour des efforts pour vous améliorer, des exercices de visualisation de votre avenir plus grandiose, un cahier de gratitude, un tableau de rêves... alors vous pouvez être certain que toutes les forces du ciel vous accompagneront.

Que le meilleur soit !
Joéliah