Dijonreiki

Blog


En aucun cas, le contenu ne doit remplacer l'avis, le diagnostic ou le traitement médical d'un professionnel de la santé.

Toute utilisation du matériel fourni dans les cours ou la documentation est à l’entière discrétion et sous la responsabilité unique de l’étudiant qui en assume la responsabilité.

Ces méthodes et enseignements n'ont pas vocation à se substituer à quelque traitement médical quelqu'il soit.

Il est indispensable de suivre les ordonnances du médecin et de prendre les médicaments prescrits par les autorités médicales officielles.

Vous pouvez partager les textes de ce blog en nous citant.

Utilisez toujours votre intuition quant aux contenus de ces pages, si vous ne le "sentez pas", alors ce n'est pas bon pour vous.

Widgecolo propulsé par France-bio

  • Les personnes que vous attirez sont le reflet de ce que vous êtes

    Gelang couple handmade 3

     

    Les personnes que vous attirez sont le reflet de ce que vous êtes

    Comment pouvez-vous demander le respect des autres si vous-même ne vous respectez pas ? N’oubliez pas que les personnes que vous attirez sont une extension de votre propre personnalité.

    Les personnes que vous attirez ne sont rien d’autre que votre propre reflet. Même si vous avez du mal à l’admettre, vous avez invité les personnes toxiques à se rapprocher de vous.

    Ce n’est pas une demande que vous avez verbalisée, et ce n’est pas non plus que ce que vous recherchez consciemment. Pourtant, l’énergie que vous émettez s’approchera de ce que vous ne souhaitez pas mais de ce que, sans le vouloir, vous attirez.

    Est-ce possible de stopper cet engrenage ?

    Apprenez des personnes que vous attirez

    Savez-vous que vos erreurs vous permettent d’apprendre ? Chaque chute n’est pas un échec, mais une opportunité de vous rendre compte qu’il y a quelque chose que vous ne faisiez pas bien.

    C’est la même chose avec les personnes. Apprenez de tout ce qui se passe dans votre entourage. Ouvrez les yeux ! Tous ceux qui vous entourent sont votre propre reflet.

    Vous vous plaignez constamment car ceux avec qui vous débutez des relations de couple vous font du mal. Mais, cela ne vous semble-t-il pas bizarre que la même histoire se répète en permanence ?

    Ne faites pas culpabiliser votre partenaire, ne vous contentez pas et ne cherchez pas ce rôle si facile de victime.

     

    Il est important de penser que l’erreur peut venir de vous. Si vous terminez toujours avec le même type de personne, c’est qu’il y a quelque chose que vous faites mal.

    Il est possible que vous ne disiez pas ce que vous pensez au début, que vous vous soumettiez, que vous laissez votre partenaire prendre les décisions, vous diriger.

    Si vous agissez ainsi, vous ne pouvez pas vous retrouver aux côtés de quelqu’un de différent. Alors que ce serait une véritable opportunité !

    Vous avez entre vos mains le pouvoir d’en finir avec tout cela. Vous devez seulement réfléchir à comment vous allez agir.

    Car si au bout de quelques mois de relation, la personne ne vous plaît plus et que c’est une constante, peut-être que le problème se trouve en vous : peut-être que vous l’idéalisez toujours au début.

    Nous acceptons l’amour que nous croyons mériter

    Vous respectez-vous ? Vous pensez que vous vous aimez ? Vous vous estimez ? Ce sont des questions faciles mais on ne leur apporte pas toujours une réponse rapide. Parfois, nous pensons que ‘oui’ mais ce n’est pas si simple.

    Si les personnes que vous attirez ne vous respectent pas, peut-être que vous devriez commencer à penser que c’est parce que vous ne vous respectez pas non plus. Et très souvent, nous rejetons cette responsabilité sur les autres.

    Pourquoi disent-ils vous aimer alors que ce n’est pas le cas ? Peut-être parce que vous n’êtes pas capable de vous aimer vous-même, car vous cherchez à ce que les autres vous aiment pour vous sentir « réalisé-e » et non pas vide.

    Vous cherchez peut-être, dans les relations, à fuir ce qui vous fait tellement peur : la solitude.

    Même si consciemment, vous cherchez à trouver des personnes qui vous complètent, dans votre inconscient, l’amour que vous pensez mériter est très pauvre.

    Car si vous ne vous estimez pas, il est impossible que d’autres personnes vous estiment. Comment pouvez-vous chercher ce que vous-même n’êtes pas capable de vous donner ?

     

    Vous pensez que vous ne méritez pas d’amour, que vous n’êtes pas assez bien pour quelqu’un, que vous ne valez rien, que vous êtes moins attirant que les autres… Ça suffit !

    Cessez de vous comparer et de vous auto-détruire. Vous êtes authentique, unique et vous mériter le bon. Pensez le contraire vous rendra malheureux-se et vous n’attirerez jamais les personnes qui pourtant apporteraient quelque chose de positif à votre vie.

    Acceptez-vous et découvrez qui vous êtes

    Ce n’est pas parce que vous vous trouvez dans votre corps que vous vous connaissez. Si vous vous reconnaissez dans tout ce qui est dit précédemment, c’est que vous avez encore un long chemin à parcourir.

    Vous devez tomber amoureux-se de la personne que vous voyez chaque matin dans le miroir. Malgré ses imperfections, tous ses défauts, elle est authentique, naturelle et belle. C’est vous !

    Ne cherchez pas à ignorer vos propres pensées qui vous crient de vous écouter, de plonger en vous-même pour savoir si vous êtes réellement.

    Apprenez à identifier ce qui vous rend heureux et nettoyez votre vie de tout ce qui ne vous apporte rien, y compris ces attitudes qui vous emmènent systématiquement sur le même chemin.

    Les personnes que vous attirez ne vous font pas de mal gratuitement : vous les avez appelées pour qu’elles participent à votre vie.

    Cessez de dépenser de l’énergie à essayer de les changer ou arrêtez dès maintenant de vous plaindre du manque de chance que vous avez dans vos rencontres.

    C’est le moment d’agir et de vous concentrer sur vous. Vous ne devez pas chercher ce que vous n’avez pas chez les autres car ils ne vous le donneront pas. En agissant ainsi, vous vous sentirez vide. Les personnes entrent dans notre vie et beaucoup ne restent pas pour toujours.

    La personne qui ne vous abandonnera jamais, sur qui vous pourrez toujours compter, c’est vous-même. Alors, aimez-vous et prenez soin de vous, car vous le méritez !

    Source : amelioretasante.com

  • Ce que nous révèlent nos actes manqués

    Reflexion

    Ce que nous révèlent nos actes manqués
    Oublis, erreurs, ommissions, quand nos gestes font des lapsus



    Quand notre inconscient nous joue des tours... ou plutôt tente de communiquer avec nous. Clés pour comprendre nos actes manqués, nos maladresses et nos méprises !

    A nos actes manqués... cette chanson de Goldman a eu le mérite de faire connaitre ce concept que nous expérimentons tous fréquemment dans notre vie : nos actes manqués sont le fruit du refoulement.

    Mais après tout, pourquoi se préoccuper de ces actes qui nous empoisonnent l'existence, pourquoi ne pas les oublier ?

    Cela ne serait que les renforcer : si nous commettons des actes manqués, c'est qu'une partie de nous tente de communiquer avec une autre partie de nous-mêmes... mode d'emploi pour mieux nous comprendre !
    Qu'est-ce que le refoulement ? Comment se manifeste-t-il dans ma vie ?

    Le refoulement est un concept expliqué par le père de la psychanalyse, Freud. Pour lui, le refoulement consiste à repousser, à maintenir dans l'inconscient des représentations qui sont liées à nos pulsions. Freud ajoute que si nous ne refoulions pas ces pulsions dans notre inconscient, elles rentreraient en conflit avec nos idéaux et nos valeurs.

    Mais la limite de cette théorie est que l'inconscient n'est pas uniquement un lieu terrible où cohabitent toutes nos pulsions, en attendant de s'imposer à notre partie consciente : l'inconscient est aussi une partie de moi qui, comme le conscient, a ses zones d'ombres et de lumière. Il peut être dès lors important d'aller explorer cet inconscient pour apprendre à mieux gérer nos pulsions au lieu de les diaboliser et de les tenir à distance.

    Nos actes manqués ? Quelques exemples au quotidien de ces lapsus comportementaux


    Qui n'a jamais oublié un nom, commis une méprise, envoyé une lettre sans adresse, perdu un objet qu'il ne désirait pas rendre à son légitime propriétaire... Freud, dans son ouvrage très accessible qu'est Psychopathologie de la vie quotidienne, nous donne de nombreux exemples de ces actes manqués qui sont un petit peu comme un lapsus au niveau de nos gestes.

    Il nous explique que nos actes manqués révèlent tout simplement les véritables intentions cachées que nous avons, et qui ne sont pas forcément avouables pour notre conscient. Un exemple tout simple cité par Freud : une jeune fille désirant manger seule sa boite de biscuits, sommée de les partager avec une autre, elle ne retrouve pas la boite de biscuits en question, qu’elle a « sans s’en rendre compte » enfermée à clé dans une armoire…

    Nos actes symptomatiques ou accidentels expriment donc une intention que nous avons mais que nous ne pouvons pas exprimer au niveau conscient. La lecture symbolique de nos actes manqués nous en apprendra donc beaucoup sur... nous-mêmes. Ainsi, Freud cite le cas de la jeune épousée malheureuse qui perd son alliance. Ou encore, d'une personne qui envoie à contre-coeur une lettre sans adresse, cette lettre lui est retournée, l’auteur la réexpédie en oubliant cette fois de l’affranchir.
    Explorer l'inconscient : comment transformer nos actes manqués en actes réussis?

    Nous l'avons bien compris : loin d'être un malicieux lutin qui n'est là que pour nous embêter ou encore loin d'être une abime à pulsions terribles tapies au plus profond de nous, notre inconscient nous révèle aussi des motivations, des aspirations, des désirs profonds que nous n'entendons pas au niveau conscient.

    Il est important de comprendre que ces actes manqués ne surviennent pas parce que nous sommes fatigués, ou que nous sommes inattentifs : ils manifestent une motivation inconsciente, un désir refoulé, ils traduisent un conflit intérieur à l'intime de notre être. En apprenant à les lire, à les décoder, à les écouter, nous pouvons donc transformer nos actes manqués en actes réussis.

    Une chose est certaine : si nous rétablissons la communication avec cette partie inconsciente de nous-mêmes, ces actes manqués n'auront plus lieu d'être ! Vous n'avez plus envie de perdre vos clés au moment X, de commettre des oublis ou des bévues, des lapsus intempestifs ? Rétablissez la communication avec cette partie intime de vous qu'est l'inconscient.

    Freud, Psychopathologie de la vie quotidienne, Petite bibliothèque Payot, 2004.

  • Changer sa vie avec la Physique Quantique et la Spiritualité

      Changer sa vie avec la Physique Quantique et la Spiritualité

     

  • Groupe méditation ligmincha

    Bonjour,
    Un groupe de pratique suivant les enseignements de Tenzin Wangyal Rinpoche
    va se mettre en place.
    Nous ne tenons pas à réglementer ce groupe mais nous souhaitons avec votre aide
    qu'un cadre clair soit mis en place, en respect des vœux de Rinpoche, de sa vision d'avenir et de son souci de cohésion entre les sanghas internationales.

    Ce groupe sera un cercle de pratiquants s'entraînant ensemble avec une vision commune, en respect avec les consignes de Rinpoche.
    La pratique en groupe est puissante puisqu'elle apporte à chacun un soutien précieux.

     

     

    http://ligmincha.fr/fr/

     

    Twr70b

  • Le véritable maître

    655 65 65

    Le véritable maître n'attend plus rien de personne, il ne cherche plus d'élèves, ni à enseigner. Il a juste compris que la seule chose à faire, c'est de ne rien faire. Ne cherche plus à plaire ou déplaire, ne cherche plus la vérité, et cela, quelle que soit la vérité. Il n'est plus à savoir ce qui est important ou pas, ce qui est bien ou pas, il est juste à vivre cet ici et maintenant avec lui-même, avec tout ce qui compose la réalité, il a compris que tout est son reflet et miroir, que tout a sa raison d'être. Il a compris qu'en ne faisant rien, qu'en ne condamnant rien, qu'en ne critiquant rien, qu'en ne jugeant point, il est l'être le plus heureux, l'être le plus paisible qui soit, l'être qui n'est plus le personnage, mais bien la lumière de l'amour, car il aime tout comme lui-même. Il a compris que l'amour ne juge point, ni ne condamne, aime sans attente, dans l'acceptation, dans l’accueil, dans le respect de toute chose, de toute conscience, de toute dimension, de toute fréquence, de toute vie. Il a compris que seule la lumière de l'amour transcende tout et est le moteur de l'évolution, car la lumière de l'amour ne connaît pas le temps, tout a un commencement, tout a un achèvement. Voilà pourquoi tout est accompli. L'être sait que pour acquérir la connaissance, il y a eu un commencement et un aboutissement. Chacun est libre de croire ce qu'il veut, cela fait partie du cheminement, croire fait partie de l'apprentissage pour en tirer l'expérience. Lorsque l'être arrête de croire, c'est qu'il a trouvé en son propre temple, il n'a plus ce besoin, car il est la lumière. Il se contente de partager cette lumière, sans être dans l'attente, car il sait que tout a sa raison d'être. 

    Ce qui est merveilleux, c'est que chacun est libre d'être ce qu'il croit être, libre de dire ce qu'il veut, tout a sa raison d'être, chacun vit sa propre réalité. Cela s'appelle action et réaction. Quoi qu'il en soit, quoi que l'on dise, cela a une répercussion. Devrait-on donner de l'importance à tout cela, à toute cette agitation. Qu'est-ce qui est le plus important ? Vivre son instant présent, être en paix avec soi-même, accepter et accueillir tout ce qui compose notre réalité, elle a le droit de vivre son propre apprentissage et évolution. La lumière dérange, elle a toujours dérangé celui qui n'a pas atteint cette maturité. La lumière dévoile, met tout en clarté, l'être qui est dans ses croyances, blessures et peurs, se trouve être confronté à cette ombre de lui-même. Sa souffrance vient du fait qu'il a de la difficulté à lâcher prise, d'être en paix avec tout ce qui est.

    Par Régis Raphaël Violette
     

    Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l'auteur Régis Violette, http://justeetre.blogspot.ca/

  • Rencontre REIKI juin 2016

    2979395nm527kc0fd

     

    C'est avec plaisir que nous nous retrouverons le 25 juin de cette année 2016, à Tréclun pour une journée échange.

    Comme d'habitude, rendez-vous vers 10h, avec un plat salé, sucré et/ou ce que vous voulez  :)

    Veuillez noter vos noms en commentaire, afin que nous puissions savoir le nombre de participants.

    Nous aimerions cette journée placée sous le signe de l'échange, donc, si vous avez un talent, un don,

    une profession à nous faire partager c'est avec plaisir que nous vous invitons au cours

    de cette journée à tout nous "expliquer " ...

    Merci.

    Au plaisir de se retrouver et de partager!

    "Certaines personnes m'ont contacté en message pour m'informer de leurs présences, donc, ne vous inquiètez pas si il n'y a pas bcp de réponses en commentaires."

     

     

  • C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive

    C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive

    petit prince

    J’observe la vie avec tranquillité, désactivant les peurs, les égoïsmes et les idées négatives qui retardent mon chemin. Mon esprit est ouvert à toutes les choses positives. Je n’attends rien, mais j’attends tout. Parce qu’au final, tout finit par arriver.

    «C’est quand tu n’attends plus rien que tout arrive«, avez-vous déjà entendu ce genre de phrase ? Il est curieux d’analyser les réalités simples qui se cachent derrière ces phrases ou ces expressions de la psychologie populaire.

    Il est fort probable que plus d’une personne pense que cette idée de «ne rien attendre» renferme une certaine attitude défaitiste de quelqu’un qui se laisse porter par les ficelles des autres et par la force des circonstances.

    Cependant, c’est tout le contraire. Ne rien attendre et laisser les choses se produire quand elles doivent arriver, c’est agir avec équilibre, ouverture et permissivité intérieure.

    Jour après jour, nous accumulons généralement de nombreuses attitudes et pensées limitantes, et nous le faisons pratiquement sans même nous en rendre compte…

    “Je ne vais pas lui proposer cela car il va me dire non”. “Mieux vaut que j’essaye un autre jour parce que je vais échouer c’est certain”, “Avec moi ce genre de choses ne se passent jamais bien, alors si c’est pour que ça se passe mal, autant ne même pas essayer…”.

    Parfois, nous nous mettons des obstacles sur notre chemin pour empêcher les choses de se produire. Nous devons être ouverts, ouverts d’esprit et de cœur. Voici quelques conseils.

    Éliminer les attitudes limitantes

    Commençons par une petite réflexion : si nous ne sommes pas conscients de nos propres attitudes limitantes, nous ne pourrons jamais faire tomber ces murs qui empêchent les choses de se produire.

    Pour se rendre compte de toutes ces choses qui «logent» dans notre intérieur, qui nous coupent les ailes dans notre développement et qui réduisent une partie de notre bonheur, nous devons comprendre d’où viennent les attitudes limitantes :

    -Notre éducation

    Une grande partie de ce que nous sommes aujourd’hui provient de toutes ces étapes préalables dans lesquelles nous avons construit un lien avec notre père, notre mère, notre grand-père, notre grand-mère et nos frères et sœurs.

    Si ces derniers ne nous offraient pas de sécurité, s’ils critiquaient nos pensées et nos idées, s’ils nous surprotégeaient ou qu’ils ne nous démontraient pas d’affection, tout cela a laissé des traces en nous.

    Il est fort probable qu’en gagnant de la maturité, vous essayerez de changer en vous la plupart de ces attitudes limitantes.

    Les échos d’une enfance traumatique ont généralement pour habitude de nous limiter dans de nombreux aspects.

    Ne laissez pas cela se produire. N’arrêtez jamais de faire confiance aux autres et encore moins au fait que tout finira par arriver.

    -Les expériences négatives mal gérées

    La vie n’est pas toujours facile, et selon l’attitude et les stratégies personnelles avec lesquelles nous affrontons les choses, nous obtiendrons tel ou tel apprentissage.

    Si votre moitié vous délaisse, ne faîtes jamais l’erreur de penser que vous ne méritez pas d’être aimé.

    Affrontez cette douleur avec force, avancez en gardant la tête haute et ouvrez vos espoirs à la vie en osant de nouveau aimer et en acceptant de vous laisser aimer.

    Si vous échouez dans un projet, ne baissez pas les bras, et ne vous mettez pas en tête des idées telles que celles qui visent à vous faire croire que vous n’êtes pas capable d’y arriver.

    Restructurez vos pensées, apprenez de vos erreurs, tirez des leçons et concentrez-vous de nouveau vers ce but.

    Parfois, la plupart de ces attitudes limitantes font partie de notre propre personnalité, de nos indécisions, de nos peurs, et du fait que nous fermions des portes sans même nous en rendre compte parce qu’on préfère rester bien tranquille dans notre «cercle de sécurité».

    La vie c’est avancer chaque jour un peu plus loin de sa zone de confort. C’est là-bas que les choses se produisent et que tout arrive.

    S’autoriser à ne rien attendre mais à rêver un peu

    Il ne s’agit pas de plus rien attendre du tout, mais de restructurer un peu notre attitude envers la vie, envers nous-mêmes, en autorisant les choses à se produire.

    Voici comment :

    – Évitez la «vision du tunnel». Nous l’avons tous déjà vécu au moins une fois. Ce sont ces moments dans lesquels nous nous focalisons sur quelque chose de concret, en perdant la capacité de voir ce qu’il se passe autour de nous.

    Il se peut que certains jours vous pensiez que rien n’a de solution, que les choses sont «comme elles sont» et qu’il n’y a pas de remède à l’inévitable.

    Désactivez ce genre de pensées. Attention, il ne faut pas non plus adopter un «positivisme aveugle» qui créerait de faux espoirs.

    Prenez l’air, n’attendez rien mais gardez votre esprit ouvert en observant tout ce qui vous entoure, et laissez-vous porter avec espoir et tranquillité.

    – Laissez de côté ce que vous ressentez et pensez plutôt à ce dont vous avez besoin. Parfois, les sentiments nous aveuglent et nous empêchent de voir clair.

    Il y a des moments où l’amour, par exemple, même s’il nous cause du malheur, il nous enchaine à une relation de laquelle nous ne voulons pas nous «détacher».

    Au lieu de vous laisser envahir par vos émotions, demandez-vous plutôt de quoi vous avez besoin. Avez-vous besoin de liberté ? Avez-vous besoin d’être vous-même ? Autorisez-vous à être heureux de nouveau. Au final, tout finit par arriver, c’est promis.

    Notre attitude envers la vie doit toujours être ouverte, tranquille et sûre.

    Soyez toujours certain de vos priorités au quotidien et les choses s’enchaineront comme elles étaient censées le faire. À votre rythme.

    http://nospensees.fr/cest-nattends-plus-rien-arrive/